Logos SINP

FR2601015 - Bocage, forêts et milieux humides du Sud Morvan

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2601015

Compilation : 31/01/2007

Mise à jour : 01/08/2013

Appelation du site : Bocage, forêts et milieux humides du Sud Morvan

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/2007
  • pSIC : dernière évolution : 31/03/2007
  • SIC : Première publication au JO UE : 12/12/2008
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2008
  • ZSC : premier arrêté : 03/11/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 03/11/2014
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,88278 (E 3°52'58'')
  • Latitude : 46,90611 (N 46°54'21'')
Superficie : 49 191 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 204 m.
  • Max : 669 m.
  • Moyenne : 317 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : BOURGOGNE
DEPARTEMENT : Nièvre (100%)
COMMUNES : Avrée, Chiddes, Fléty, Fours, Glux-en-Glenne, Lanty, Larochemillay, Limanton, Luzy, Millay, Montaron, Moulins-Engilbert, Nocle-Maulaix, Onlay, Poil, Préporché, Rémilly, Saint-Honoré-les-Bains, Saint-Léger-de-Fougeret, Savigny-Poil-Fol, Sémelay, Sermages, Thaix, Vandenesse, Villapourçon.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 56%
Forêts caducifoliées 25%
Autres terres arables 9%
Forêts de résineux 5%
Forêts mixtes 2%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%

Autres caractéristiques du site

Sur les parties sud et ouest du site les collines sont peu marqués et couvertes par des massifs forestiers étendus alternant avec des prés bocagers.  Au nord et à l'est la prairie bocagère domine le paysage et les boisements sont surtout localisés sur les sommets des buttes granitiques et sur les versants des vallées. Un dense chevelu de rivières et de ruisseaux alimenté par un réseau de petites zones humides (mouilles, suintements) occupe tout le site. 

Qualité et importance

Les paysages variés constituent des zones de reproduction, d'alimentation pour un grand nombre d'espèces de faune inféodée aux zones aquatiques (amphibiens, invertébrés, poissons).Le site présente une forte population de Sonneurs à ventre jaune puisque 12% des données d'observation et 11% des stations issues de la Bourgogne Base Fauna au 01/10/06 proviennent de cette zone, ce qui justifie le fort intérêt de ce site pour la conservation de cette espèce en Bourgogne. Le bocage et les forêts présentent en effet un maillage dense de sites favorables à la reproduction du crapaud Sonneur à ventre jaune. Le site est également d'un grand intérêt sur le plan de la faune aquatique puisque l'Ecrevisse à pattes blanches et la Moule épaisse, deux autres espèces d'intérêt européen sont présentes et renforcent l'intérêt de la zone. 
Les boisements de Frênes et d'Aulnes de bords des cours d'eau associé aux végétations immergées forment un ensemble de milieux d'intérêt européen favorables au crapaud Sonneur à ventre jaune et aux espèces vivant dans le lit des cours d'eau Moules, Ecrevisses autochtones... Les massifs boisés d'intérêt européen de type chênaie-charmaie et hêtraie-chênaie et leurs annexes humides (suintements, ornières…) constituent également un habitat favorable au crapaud Sonneur à ventre jaune.

Vulnérabilité

Les pratiques agricoles en place liées à l'élevage bovin extensif maintiennent des milieux prairiaux et d'une bonne qualité des cours d'eau, favorables au Sonneur à ventre jaune mais également aux Ecrevisses à pattes blanches et aux populations de Moules autochtones. Les sources et suintements de tête de bassin colonisés par ces espèces, en milieu ouvert de type prairie gardent leur attractivité mais en cas d'abandon, la fermeture progressive des milieux aurait une influence négative, à terme, sur la reproduction de l'espèce.
Localement, des aménagements légers permettraient de préserver les mares et berges de cours d'eau d'un piétinement par les bovins.
Toutefois la suppression de haies, de boqueteaux et de petits bois, ainsi que le retournement ou l'assainissement des prairies constituent des facteurs d'isolement des populations. 
La création d'étangs sur le bassin versant contribue à la fragmentation des milieux, nuit à la qualité des eaux (eutrophisation, relargage de sédiments qui colmatent le lit des cours d'eau en aval, réchauffement de l'eau). 
Le passage a gué des ruisseaux et rivières voire la circulation dans le lit  des cours d'eau par les engins agricoles, forestiers ou de loisir peuvent détruire les peuplements d'Ecrevisses à pattes blanches et de Moules.