Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR3100488 - Coteau de la Montagne d'Acquin et pelouses du Val de Lumbres

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2018)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR3100488

Compilation : 29/02/1996

Mise à jour : 30/06/2006

Appelation du site : Coteau de la Montagne d'Acquin et pelouses du Val de Lumbres

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 31/03/1999
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 17/04/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 17/04/2015
Texte de référence
Arrêté de création du 17 avril 2015 portant décision du site Natura 2000 Coteau de la Montagne d'Acquin et pelouses du Val de Lumbres (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,09361 (E 2�05'36'')
  • Latitude : 50,73000 (N 50�43'47'')
Superficie : 68 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 50 m.
  • Max : 180 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : NORD-PAS-DE-CALAIS
DEPARTEMENT : Pas-de-Calais (100%)
COMMUNES : Acquin-Westbécourt, Bouvelinghem, Quelmes, Setques.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses sèches, Steppes 70%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 18%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Forêts caducifoliées 1%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%

Autres caractéristiques du site

Ensemble de coteaux crayeux typiques de la partie septentrionale des collines de l'Artois  liées au versant de rive gauche de l'Aa, disséqué de nombreuses vallées sèches aux pentes abruptes.

Qualité et importance

Vallées sèches dont les pentes abruptes sont occupées par une mosaïque d'habitats calcicoles mésotrophes présentant l'ensemble des stades dynamiques caractéristiques.

La série calcicole principale représentée ici semble être celle dérivant de la pelouse marnicole du Parnassio palustris-Thymetum praecocis, au caractère mésotherme plus marqué malgré l'exposition Sud à Sud-Ouest de la plupart des coteaux.

Cet ensemble constitue un des noyaux majeurs d'extension de la race "artésienne" de ce type pelousaire et peut être ainsi considéré comme exemplaire et représentatif, même si certains éléments n'en présentent plus aujourd'hui toutes les caractéristiques floristiques.

Par ailleurs, dans l'état actuel des connaissances sur les Chiroptères du Nord de la France, le coteau d'Acquin apparaît comme un des trois ou quatre sites majeurs, à l'échelle française, pour l'hivernage du Vespertilion des marais (Myotis dasycneme), en limite Sud de son aire de répartition.

Plus globalement, l'intérêt du site pour les chiroptères est trés élevé avec au moins :
- 4 espèces de chiroptères de l'annexe II : Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), Vespertilion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), ...
- 5 espèces de Chiroptères de l'annexe IV : Oreillard septentrional (Plecotus auritus), Vespertilion à moustaches (Myotis mystacinus), ...



Vulnérabilité

L'état de conservation des habitats pelousaires est variable d'un coteau à l'autre, les principales altérations étant dues à l'abandon plus ou moins ancien du pâturage ovin sur une partie des coteaux ou à une gestion actuelle inadaptée (chevaux, en particulier sur le coteau d'Acquin).

Le maintien d'un pâturage ovin extensif sur quelques parcelles est un élément favorable, la gestion par les lapins étant insuffisante pour pallier à l'abandon quasi-général des pelouses, abandon s'accompagnant d'une densification de la végétation et d'un embroussaillement progressif ; ces deux phénomènes constituant les principales menaces pesant sur le devenir de ce type d'habitat (même si localement quelques coteaux moins pentus ont fait l'objet d'amandements).
	
A cet égard, le programme de mesures agri-environnementales qui s'est mis en place sur les coteaux de l'Audomarois sera un des outils du maintien ou du retour à une gestion extensive par les ovins (en parcours ou en enclos suivant le contexte) et éventuellement les bovins, la mesure paraissant nécessaire pour pérenniser le pâturage adapté à la conservation optimale de ces pelouses.