Logos SINP

FR3100509 - Forêts de Mormal et de Bois l'Evêque, Bois de la Lanière et Plaine alluviale de la Sambre

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR3100509

Compilation : 29/02/1996

Mise à jour : 30/06/2006

Appelation du site : Forêts de Mormal et de Bois l'Evêque, Bois de la Lanière et Plaine alluviale de la Sambre

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/07/2003
  • pSIC : dernière évolution : 31/07/2003
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 17/04/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 12/04/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,78556 (E 3°47'08'')
  • Latitude : 50,25056 (N 50°15'02'')
Superficie : 987 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 92 m.
  • Max : 170 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : NORD-PAS-DE-CALAIS
DEPARTEMENT : Nord (100%)
COMMUNES : Locquignol, Mecquignies.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 95%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%

Autres caractéristiques du site

Ce site constitue le plus vaste massif forestier d'un seul tenant de la région Nord - pas-de-Calais (plus de 10 000 ha) aux confins des territoires biogéographiques atlantiques/subatlantiques et subcontinentaux/continentaux, la vallée de la Sambre constituant une importante limite chorologique.

Qualité et importance

L’intérêt de ce site est notamment lié aux conditions climatiques particulières régnant sur ce secteur, à savoir un climat charnière entre les domaines subatlantique et subcontinental, situation rendant d’ailleurs dans certains cas la caractérisation phytosociologique des habitats « naturels » observés difficile. En forêt domaniale de Mormal, la présence de nappes perchées dans un contexte géologique neutrocline à acidicline, couplé à ce particularisme climatique, explique que les végétations forestières du plateau apparaissent très originales pour le Nord de la France. Ce vaste complexe sylvatique s’avère également particulièrement remarquable pour ses vallons forestiers hébergeant une grande diversité d’habitats liée aux variations des substrats géologiques (végétations neutrophiles à acidiclines), les forêts alluviales résiduelles des niveaux topographiques inondables moyens (Alno glutinosae-Ulmion minoris) étant particulièrement représentatives et constituant un chevelu extrêmement dense soulignant la complexité du réseau hydrographique de ce massif forestier.

Les habitats recensés sur le site, relevant de la Directive Habitats et présentant un état de conservation satisfaisant sont les suivants : 

1 - HABITATS DES SYSTÈMES FORESTIERS

1.1 –  Plateaux et reliefs

Hêtraie-Chênaie pédonculée méso-acidiphile à mésophile à Millet diffus et Laîche à pilules ; observable au niveau des limons de plateau épais, décalcifiés
[code Corine: 41.121/code Natura 2000 : 9120]

Hêtraie-Chênaie pédonculée submontagnarde neutro-acidicline à Millet diffus et Laîche espacée ; il s’agit probablement d’un habitat lié à des limons de plateau soumis à des conditions microclimatiques particulières (hygrométrie atmosphérique élevée).
[code Corine: 41.131 (à confirmer)/code Natura 2000 : 9130]

Hêtraie-chênaie pédonculée neutrocline « médioeuropéenne » à Aspérule odorante ; elle semble n’apparaître que localement à la faveur de conditions stationnelles particulières
[code Corine: 41.131 /code Natura 2000 : 9130]


1.2 - Vallons forestiers

Chênaie pédonculée-Charmaie à Stellaire holostée (« Stellario holosteae-Quercetum roboris », à préciser/confirmer sur le plan de la nomenclature phytosociologique) ; elle occupe les niveaux les moins inondés des vallons, sur des sols légèrement acides
[code Corine: 41.24/code Natura 2000 : 9160]

Frênaie à Primevère élevée (« Primulo elatioris-Quercetum roboris » à préciser/confirmer sur le plan de la nomenclature phytosociologique) ; le niveau topographique est le même que précédemment, mais sur des sols basiques. Cette communauté présente une grande variabilité écologique et floristique en forêt de Mormal et pourrait constituer des types forestiers différents dont le rang syntaxonomique reste à préciser. Nous avons effectivement relevé une variante type à Primevère élevée, une variante à Prêle des forêts (Equisetum sylvaticum), une variante à Prêle d’hiver (Equisetum hyemale), une variation à Mercuriale perenne (subass. mercurialetosum du Primulo-Carpinetum) et enfin une variation à Hellebore verte (Helleborus viridis subsp. occidentalis).
[code Corine: 41.24/code Natura 2000 : 9160]

Aulnaie glutineuse-Frênaie à Stellaire des bois* (Stellario nemorae-Alnetum glutinosae) ; elle caractérise les marges des ruisseaux assez larges, dans les zones les plus humides sur sols très légèrement acides.
[code Corine: 44.3*/code Natura 2000 : 91E0]

Aulnaie glutineuse-Frênaie à Dorine à feuilles opposées et Laîche espacée* (« Carici remotae-Fraxinetum excelsioris », à préciser/confirmer sur le plan de la nomenclature phytosociologique ; même niveau topographique que précédemment mais au niveau de ruisseaux plus étroits. Là encore, cette communauté présente de nombreuses variations en forêt de Mormal : variante à Cardamine amère (Cardamine amara), variante à Laîche maigre (Carex strigosa), variante à Balsamine des bois (Impatiens noli-tangere), certaines correspondant à des sous-associations déjà décrites par NOIRFALISE.
[code Corine: 44.3*/code Natura 2000 : 91E0]

1.3 – Ourlets intraforestiers

Ourlet à Compagnon rouge et Myosotis des forêts (Silene dioicae-Myosotidetum sylcaticae) ; végétation des bermes et layons frais légèrement ombragés
[code Corine: 37.7/code Natura 2000 : 6431]

Ourlet à Gaillet gratteron et Balsamine des bois (Galio aparines-Impatientetum noli-tangere) ; végétation des bermes et layons humides ombragés
[code Corine: 37.7/code Natura 2000 : 6431]

Vulnérabilité

La préservation du fonctionnement hydrologique naturel des ruisseaux est une condition indispensable au maintien de la qualité et de la diversité des "forêts alluviales résiduelles". 
De même, une gestion extensive adaptée des ourlets intra et périforestiers serait souhaitable pour éviter leur dégradation trophique (fauche par gyrobroyage fortement déconseillée).
De manière plus générale, une gestion forestière intégrée est à envisager sur le secteur proposé voire l'abandon de toute gestion sylvicole à titre expérimental (option envisagée dans le Nord/Pas-de-Calais par l'Office National des Forêts, à réfléchir en fonction des contraintes et des types d'habitats).