Logos SINP

FR4100156 - Marais de Chaumont devant Damvillers

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR4100156

Compilation : 31/08/2004

Mise à jour :

Appelation du site : Marais de Chaumont devant Damvillers

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/06/2005
  • pSIC : dernière évolution : 30/06/2005
  • SIC : Première publication au JO UE : 13/11/2007
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 13/11/2007
  • ZSC : premier arrêté : 17/03/2008
  • ZSC : Dernier arrêté : 17/03/2008
Texte de référence
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,41556 (E 5°24'56'')
  • Latitude : 49,30778 (N 49°18'28'')
Superficie : 79 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 220 m.
  • Max : 245 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : LORRAINE
DEPARTEMENT : Meuse (100%)
COMMUNES : Chaumont-devant-Damvillers, Moirey-Flabas-Crépion.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 55%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 45%

Autres caractéristiques du site

Le site est situé dans la dépression de la Woëvre au pied des Côtes de Meuse. Il est constitué par une zone humide située à proximité de Chaumont-devant Damvillers et dominée par la butte témoin du Buisson Chaumont.

Qualité et importance

La tourbière alcaline de Chaumont-devant-Damvillers figure parmi les 6 tourbières alcalines de Lorraine d'intérêt national à européen.
La présence de l'habitat de tourbière basse alcaline à Carex davalliana en situation quasi exclusive pour la Lorraine et ce sur plusieurs hectares, justifie cette qualification.

Vulnérabilité

La majorité du site ne bénéficie d'aucune protection.

Le fonctionnement hydraulique du marais a été dégradé par le recalibrage de la Thinte et le creusement au nord d'un fossé ; cela se traduit par une forte dynamique de recolonisation arbustive et par l'eutrophisation de certaines zones de molinaies.
Faute de l'entretien nécessaire et des dysfonctionnements hydrauliques, de nombreux secteurs de la tourbière sont dans un mauvais état de conservation.