Logos SINP

FR4100177 - Gîtes à chiroptères de la Colline inspirée - Erablières, pelouses, église et château de Vandeleville

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Organisme(s) responsable(s) de la gestion du site
Office National des Forêts pour les parties soumises Communes, Conservatoire des Sites Lorrains avec la Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Lorraine (CPEPESC Lorraine).
Document d'objectifs
Aucun document d'objectif
Mesures de conservation
Les actions déjà engagées sur le site :

Facteurs écologiques et activités humaines ont façonné le paysage et permis l’obtention d’un milieu d’une richesse naturelle exceptionnelle qui a motivé la présente proposition d’inscription au réseau Natura 2000. La gestion telle qu’elle est pratiquée actuellement peut donc être considérée comme globalement satisfaisante pour le maintien de la qualité biologique du site.
Une série de protection des milieux fragiles a été instaurée en 1990 en forêt communale de Fécocourt. Il y est prévu un traitement par parquets. En forêt communale de Vandéléville, des règles de sylviculture particulières ont été instaurées sur les secteurs écologiques les plus riches.

Les orientations envisageables pour la gestion future :

Une attention spéciale devrait être apportée aux érablaies et aux aulnaies-frênaies. Cela pourrait se traduire par une régénération progressive, déjà pratiquée sur certains secteurs de la zone. En cas de création de nouvelles dessertes, une cohérence avec le réseau existant serait à rechercher en prenant en compte la richesse écologique du milieu.

Une bonne transition entre forêt et pelouse est à rechercher au moyen d’interventions douces sur les lisières forestières les plus sèches.

Le maintien de vergers tarditionnels, zones de chasse des chiroptères, est à concrétiser. Des projets d'extension du site classé (DIREN) et des mesures de protection du patrimoine paysager et bâti (Conseil général 54) sont en cours d'études.

Les pelouses qui occupent de très faibles surfaces ont tendance à se fermer. Un entretien selon des modalités à définir serait très souhaitable.

L’entretien des ruisseaux devrait être réalisé de façon douce afin d’éviter une modification du régime des eaux, tout particulièrement aux abords des sources pétrifiantes.