Logos SINP

FR4100196 - Massif du Grand Ventron

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Organisme(s) responsable(s) de la gestion du site
Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges et Office National des Forêts.
Document d'objectifs
Aucun document d'objectif
Mesures de conservation
Aménagement forestier et plan de gestion de la RN (en cours d'élaboration)

Les actions déjà engagées sur le site :

Cet ensemble, essentiellement forestier, est soumis au régime forestier. Il est, de plus, concerné pour une grande partie par la réserve naturelle du massif du Grand Ventron (Alsace et Lorraine) dont le plan de gestion est en cours de réalisation.
Parallèlement, dans le cadre de la gestion forestière notamment sur la forêt domaniale de Cornimont, diverses dispositions particulières s'appliquent depuis plusieurs années : traitement en futaie irrégulière et jardinée, application de la directive Tétras, peuplement classé et préservé pour la récolte de graines (écotype Sapin).
Les chaumes situées sur les parties sommitales font également l'objet de mesures de préservation notamment dans le cadre d'une démarche contractuelle (mesures agri-environnementales), afin de garantir une gestion extensive des chaumes nécessaire au maintien de leur diversité florale.


Les orientations envisageables pour la gestion future :

Les objectifs de préservation  des habitats sont atteints sur une partie de ce massif forestier. 
Pour les tourbières et les milieux associés (forêts humides), il convient de retenir le principe de laisser faire l'évolution naturelle à l'exception de ceux perturbés dans le passé pour lesquels des pratiques de gestion visant à restaurer la diversité des habitats doivent être engagées. La conservation de ces milieux dépend essentiellement du maintien de leur fonctionnement hydrologique. Il convient également de les protéger de toutes dégradations (liées aux travaux en forêt).
Pour les forêts, une gestion adaptée des peuplements doit permettre de répondre aux objectifs de conservation. L'évolution des techniques sylvicoles favorisant la régénération lente et le maintien voire la restauration de la diversité des essences  est souhaitée. Un certain allongement de l'age d'exploitabilité pourrait permettre également de conserver l'identité et la structure diversifiée des habitats forestiers.
La mise en application de ces principes de gestion nécessite néanmoins :
· de garantir un équilibre sylvo-cynégétique permettant la régénération naturelle sans protection et sans aménagement cynégétique 
· de développer des techniques d'exploitation adaptées limitant les dégâts en forêt.
Pour les chaumes, la pérennisation des programmes contractuels passés avec les agriculteurs devrait garantir le maintien de pratiques extensives compatibles au maintien des espaces ouverts et de la diversité florale.