Logos SINP

FR4100198 - Massif de Haute Meurthe, défilé de Straiture

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Organisme(s) responsable(s) de la gestion du site
Office National de Forêts.
Document d'objectifs
Aucun document d'objectif
Mesures de conservation
Aménagement forestier

Les actions déjà engagées sur le site :

Depuis 1991, une partie des forêts domaniales sont concernées par des mesures de protection (réserve biologique domaniale et arrêté préfectoral de protection de biotope) initiées pour la conservation du Grand Tétras et des tourbières. Ces mesures ont profité à la diversité florale et animale globale du site.
Ces espaces font l'objet de mesures de gestion  sylvicoles spécifiques (application de la directive Tétras).
Un effort important est également mené de manière concertée entre les chasseurs et les propriétaires afin de restaurer un équilibre sylvo-cynégétique compatible avec le développement d'une sylviculture respecteuse des milieux.
Certaines parcelles, en raison de leur difficulté d'exploitation, sont classées en réserve intégrale forestière. La vallée de Straiture accueille par ailleurs l'une des rares stations d'Epicéas autochtones du massif vosgien. Certains peuplements sont classés (porte graines). Cela se traduit par des règles sylvicoles particulières.


Les orientations envisageables pour la gestion future :

En matière sylvicole, il y aurait lieu de poursuivre une  gestion adaptée des peuplements en favorisant la régénération naturelle lente et le mélange des essences. D’autre part un certain allongement de l'âge d'exploitabilité des bois ou l’instauration d’îlots de vieux bois serait souhaitable afin de permettre de conserver l'identité et la structure diversifiée des habitats forestiers.
La mise en oeuvre d'une telle gestion nécessite néanmoins une adaptation des modes d'exploitations et  la recherche d'un meilleur équilibre sylvo-cynégétique nécessaire à l'obtention de  la régénération naturelle sans protection.
Pour les tourbières non perturbées il conviendrait de laisser faire l'évolution naturelle. Sur les tourbières qui ont été dégradées (anciennement drainées) ou qui font l’objet d’un envahissement récent par des ligneux, des interventions seraient à prévoir.
La conservation de ces milieux dépend essentiellement du maintien de leur fonctionnement hydrologique. Un soin particulier serait donc à apporter lors de travaux qui pourraient influencer ce dernier.
Les chaumes de Sérichamp doivent être maintenues car elles participent à la diversification des habitats et du paysage du secteur. Les objectifs de gestion suivants pourraient être poursuivis :
· maintenir et développer les pratiques extensives actuelles,
· reconquérir les secteurs abandonnés afin de maintenir voire de restaurer leur diversité biologique et augmenter l'effet de lisière entre les espaces ouverts et forestiers.
Ces objectifs de gestion pourraient être mis en oeuvre dans le cadre de mesures contractuelles de type mesures agri-environnementales.