Logos SINP

FR4100202 - Massif forestier de Longegoutte

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR4100202

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 31/01/2004

Appelation du site : Massif forestier de Longegoutte

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/07/2003
  • pSIC : dernière évolution : 31/07/2003
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 17/03/2008
  • ZSC : Dernier arrêté : 17/03/2008
Texte de référence
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,70667 (E 6°42'24'')
  • Latitude : 47,95194 (N 47°57'06'')
Superficie : 356 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 850 m.
  • Max : 900 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : LORRAINE
DEPARTEMENT : Vosges (100%)
COMMUNES : Rupt-sur-Moselle, Thiéfosse.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts mixtes 71%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 16%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 9%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 4%

Autres caractéristiques du site

Base géologique de granite sur lequel des bandes de grès subsistent. Le creusement de la roche sur le massif entraîne la formation d'une tourbière. C'est un plateau étroit bordé de versants peu pentus.

Qualité et importance

Complexe exceptionnel, bien conservé dans le massif vosgien de "forêt-tourbière" d'altitude : hêtraies-sapinières, tourbières, landes montagnardes. A ces milieux particuliers sont associés des libellules rares en France. 
Site de grande qualité pour le Grand Tétras.

Vulnérabilité

Peu de menaces, mais il convient d'assurer le maintien du fonctionnement hydrologique des tourbières et de favoriser la régénération lente des peuplements forestiers.