Logos SINP

FR4110061 - Marais de Pagny-sur-Meuse

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : septembre 2017.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR4110061

Compilation : 31/01/1990

Mise à jour : 31/10/2003

Appelation du site : Marais de Pagny-sur-Meuse

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 31/01/1990
  • ZPS : Dernier arrêté : 03/11/2005
Texte de référence
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,75806 (E 5°45'29'')
  • Latitude : 48,69389 (N 48°41'38'')
Superficie : 169 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 240 m.
  • Max : 260 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : LORRAINE
DEPARTEMENT : Meurthe-et-Moselle (50%)
COMMUNES : Foug, Lay-Saint-Remy.

DEPARTEMENT : Meuse (50%)
COMMUNES : Pagny-sur-Meuse.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 37%
Autres terres arables 34%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 19%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 9%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 1%

Autres caractéristiques du site

Aucune information disponible

Qualité et importance

En période de reproduction, la Pie-grèche écorcheur* est présente avec environ 5 couples. Le site accueille également plusieurs espèces paludicoles comme la Locustelle tachetée, la Rousserolle verderolle et le Phragmite des joncs. Le Milan noir* a niché en 1995 et quelques individus fréquentent toujours le site. Enfin, l'espèce la plus répandu est le Pipit farlouse.

A noter, en mai 2002, l'observation d'un mâle chanteur de Remiz penduline.

Le site est également visité en période de migration par le Milan noir* (plusieurs centaines d'individus aux deux passages migratoires), le Busard des roseaux* (qui y a niché), le Chevalier sylvain* ou plus rarement le Faucon émerillon*.

Vulnérabilité

L'exploitation du Centre d'Enfouissement Technique (CET) par la société France Déchets a entraîné une nette augmentation du nombre de corvidés mais aussi du Milan noir autour du site.