Logos SINP

FR4211809 - Forêt domaniale de la Harth

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : juin 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR4211809

Compilation : 31/08/2002

Mise à jour : 31/10/2004

Appelation du site : Forêt domaniale de la Harth

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 28/02/2003
  • ZPS : Dernier arrêté : 18/01/2005
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 7,45667 (E 7°27'24'')
  • Latitude : 47,83750 (N 47°50'14'')
Superficie : 13 039,56 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 217 m.
  • Max : 252 m.
  • Moyenne : 234 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : ALSACE
DEPARTEMENT : Haut-Rhin (100%)
COMMUNES : Baldersheim, Bantzenheim, Bartenheim, Battenheim, Blodelsheim, Dietwiller, Ensisheim, Geispitzen, Habsheim, Hombourg, Kembs, Munchhouse, Niffer, Ottmarsheim, Petit-Landau, Rixheim, Roggenhouse, Rumersheim-le-Haut, Sausheim, Schlierbach, Sierentz.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 90%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%

Autres caractéristiques du site

La forêt de la Harth est établie sur des sols particulièrement secs et constitue l’une des plus grande chênaie en France d’un seul tenant. Ces caractéristiques sont particulièrement favorables aux oiseaux. L’avifaune est typique des boisements feuilles (Pics, le Milan Noir...)
Les clairières naturelles sèches et les grandes coupes rases, abritées de l’influence des produits phytosanitaires, permettent la présence d’oiseaux devenus rares dans la plaine céréalière.

Qualité et importance

Ecosystème xérique particulier et unique de grand intérêt géobotanique par la présence de chênaies sessiliflore et pubescente sèches continentales, et d'enclaves de pelouses steppiques planitiaires, rarissimes en Europe occidentale, conditionnées par un climat local très sec (pluviométrie inférieure à 500 mm par an) et un matériau pédologique très drainant (alluvions grossières du Rhin).

La forêt de la Harth abrite les six espèces de pics dont trois d'intérêt européen : le Pic noir, le Pic cendré et le Pic mar. Celui-ci présente d'ailleurs des densités très importantes alors qu'il est rare dans toute l'Europe communautaire. C'est pourquoi la région alsace a un rôle à jouer dans la conservation des populations de ce pic.

Le massif de la Harth est également un refuge pour de nombreux oiseaux insectivores qui trouvent une quantité de nourriture suffisante dans les clairières sèches : Bondrée apivore, Pie grièche écorcheur...

Vulnérabilité

Les espèces forestières et particulièrement les Pics sont sensibles à la gestion forestière qui doit conserver des parcelles de futaies âgées.
Des espèces insectivores comme la Pie grièche écorcheur ou la Bondrée apivore trouvent refuge dans les clairières riches en insectes.
Le site est en effet entouré de grandes plaines agricoles soumises à l'influence des produits phytosanitaires et défavorables aux espèces insectivores.