Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR4211810 - Vallée du Rhin de Strasbourg à Marckolsheim

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : mai 2019.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR4211810

Compilation : 31/08/2002

Mise à jour : 31/03/2004

Appelation du site : Vallée du Rhin de Strasbourg à Marckolsheim

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 28/02/2003
  • ZPS : Dernier arrêté : 11/12/2018
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 7,70750 (E 7°42'26'')
  • Latitude : 48,33528 (N 48°20'07'')
Superficie : 8 784 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 156 m.
  • Max : 182 m.
  • Moyenne : 169 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : ALSACE
DEPARTEMENT : Bas-Rhin (100%)
COMMUNES : Artolsheim, Boofzheim, Bootzheim, Daubensand, Diebolsheim, Erstein, Eschau, Friesenheim, Gerstheim, Mackenheim, Marckolsheim, Nordhouse, Obenheim, Plobsheim, Rhinau, Saasenheim, Schœnau, Strasbourg, Sundhouse.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 48%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 15%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 15%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 8%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 8%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 3%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Pelouses sèches, Steppes 1%

Autres caractéristiques du site

Le site Natura 2000 est située dans la plaine d’Alsace-Bade qui appartient à une dépression, large de 35 à 45 km et qui s’étend sur près de 300 km depuis Bâle (Suisse) jusqu’à Bingen (Allemagne), en aval de Mayence. Cette dépression, appelée « Fossé Rhénan », fait partie d’un ensemble appelé « Rift Ouest-européen » qui s’étend du Sud de la France au Nord de la Belgique.
Il sépare le Massif Vosgien de la Forêt-Noire suivant une symétrie presque parfaite. C’est l’exemple le plus caractéristique de ce type géologique en Europe.

Le Rhin est le plus grand fleuve de l’Europe occidentale.Au début du XVIIIe siècle, le fleuve était constitué de nombreux méandres et de multiples bras et faux bras. Il présentait une forte dynamique avec la création ou la destruction d’îles et alimentait de nombreux marais.

Aujourd’hui, malgré un endiguement qui limite son champ d’expression, le Rhin supérieur reste une zone humide d’importance internationale (zone Ramsar). 
En effet, il constitue l’une des zones fluviales les plus vastes d’Europe, hébergeant une mosaïque d’habitats naturels, en particulier les sources phréatiques, les pelouses maigres et des forêts alluviales à chênes, ormes et frênes bien préservées.
Ainsi, historiquement et géomorphologiquement, ce site Natura 2000 est directement influencé par la présence du Rhin. Il lui doit la richesse de sa biodiversité et sa densité.

Qualité et importance

Le Rhin a un attrait particulier pour les oiseaux d'eau. Ainsi il sert d'étape aux oiseaux dans leur migration vers le sud et accueille en hiver des milliers d'anatidés (13% des populations hivernantes en France).

Cette partie du Rhin entre Strasbourg et Marckolsheim est désignée en tant que ZICO. 

En effet, elle accueille la nidification de plusieurs espèces de l'annexe I de la Directive : Bondrée apivore, Milan noir, Martin pêcheur, Pic cendré, Pic noir, Pic mar, Pie-grièche écorcheur...
Ce secteur du Rhin accueille les principales stations alsaciennes de reproduction de la Sterne pierregarin et du Busard des roseaux.

Plus de 50000 oiseaux passent l'hiver sur ce site rarement gelé en hiver. Parmi elles, on citera trois espèces dont les effectifs hivernants justifient la ZICO. Il s'agit du canard Chipeau, du Fuligule morillon et du Grand cormoran.

Vulnérabilité

L'importance ornithologique de la vallée du Rhin dépend de la qualité des sites de nidification existants mais aussi de l'accueil réservé aux nombreuses espèces migrant vers le sud.
Ceci implique une gestion particulière des milieux afin d'offrir des conditions optimales : 
- gestion forestière de la forêt alluviale,
- conservation ou restauration des milieux humides : roselières, bras morts, prairies alluviales,
- quiétude des oiseaux.

Cette gestion doit bien sûr être réalisée en concertation avec les organismes chargés de l'entretien et de la sécurisation de la navigation sur le Rhin ainsi que de l'exploitation des ouvrages hydroélectriques.