Logos SINP

FR4301290 - Massif du Mont-d'Or, du Noirmont et du Risol

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Type de protection aux niveaux national et régional
Type RECOUVREMENT DU SITE FR4301290
(par ce type de protection)
Type de chevauchement RECOUVREMENT DU SITE FR4301290
(par la zone protégée)
Arrêté de protection de biotope, d’habitat naturel ou de site d’intérêt géologique 0,9% Partiel 1%
Arrêté de protection de biotope, d’habitat naturel ou de site d’intérêt géologique 0,9% Inclus 0%
Parc naturel régional 99% Haut-Jura
Site inscrit selon la loi de 1930 8% Partiel 8%
Type de protection au niveau international
Aucune information disponible
Commentaires
Les objectifs de gestion et les moyens de préservation découlent de la sensibilité particulière des milieux naturels et des atteintes observées. Sur l’ensemble du site, plusieurs priorités se dégagent ; les moyens permettant de les atteindre devront faire l'objet d'une définition au niveau local sur les thèmes suivants.

Compte tenu de sa richesse biologique exceptionnelle, rehaussée par l'alternance de zones boisées, de pâturages d'altitude et de pré-bois, ce massif doit impérativement être préservé de tout aménagement susceptible de nuire à l'intégrité du milieu et à la tranquillité des espèces. 

Pour ce faire, il convient de :

-	appliquer une sylviculture respectueuse des essences locales et de la variété et de la structure des communautés végétales en place (favoriser les clairières forestières par exemple) ;
-	maintenir les prés-bois existants, en encourageant le pâturage extensif ;
-	mettre au point un schéma d'organisation des pratiques et activités de loisirs ;
-	limiter les aménagements touristiques liés aux sports d'hiver et respecter l'intégrité des forêts pour le maintien des espèces dont la préservation nécessite des zones de calme et de tranquillité (grand tétras, gélinotte...).

Les moyens de gestion des massifs forestiers sont de plusieurs ordres et ils visent à introduire une diversité de structure des peuplements forestiers, à respecter les cépées naturelles, notamment au sein des hêtraies-érablaies* d'altitude et des pessières à doradille, à favoriser le maintien des forêts matures et à assurer la protection de certaines stations botaniques et faunistiques. Ces conseils de gestion sont intégrés dans les orientations de gestion sylvicole visant à la protection des populations des tétraonidés. Ces orientations ont été mises au point par le programme européen Life Tétraonidés entre 1994 et 1998. Des chartes sont actuellement proposées aux propriétaires, gestionnaires et exploitants du massif pour mettre en oeuvre ces orientations.