Logos SINP

FR5200646 - Alpes Mancelles

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5200646

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 23/09/2013

Appelation du site : Alpes Mancelles

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/11/2007
  • ZSC : premier arrêté : 15/12/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 15/12/2015
Texte de référence
Arrêté de création du 15 décembre 2015 portant décision du site Natura 2000 Alpes Mancelles (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,07611 (W 0°04'33'')
  • Latitude : 48,36306 (N 48°21'47'')
Superficie : 1 195 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 94 m.
  • Max : 246 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BASSE-NORMANDIE
DEPARTEMENT : Orne (5%)
COMMUNES : Saint-Céneri-le-Gérei.

REGION : PAYS-DE-LA-LOIRE
DEPARTEMENT : Mayenne (20%)
COMMUNES : Gesvres, Saint-Pierre-des-Nids.

DEPARTEMENT : Sarthe (75%)
COMMUNES : Moulins-le-Carbonnel, Saint-Léonard-des-Bois.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 20%
Forêts caducifoliées 20%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 18%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 15%
Pelouses sèches, Steppes 15%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 10%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 2%

Autres caractéristiques du site

Zone située sur la marge sarthoise du massif armoricain. Dans cette partie de la vallée, la Sarthe a entaillé le massif siliceux : le site présente donc de nombreux affleurements rocheux, falaises et éboulis.
Le contraste entre ces reliefs et le fond de vallée où la ripisylve et les prairies humides sont encore bien conservées, augmente l'intérêt du site, tant en ce qui concerne les habitats naturels que sur le plan paysager.

Qualité et importance

Par la diversité des habitats d'intérêt communautaire que l'on y rencontre, ce site est l'un des plus intéressants de la partie nord de la région. 
Dans les stations les plus sèches et ensoleillées, la pelouse xérophile silicole  alterne, ou parfois est en mosaïque,  avec les landes à bruyère et genêt ; on y trouve de nombreuses espèces de mousses et de lichens. Sur les coteaux plus abrités, la végétation évolue vers une forêt de pente.
En fond de vallée, les prairies humides peuvent renfermer localement des formations tourbeuses et des espèces d'intérêt patrimonial non négligeable (ex : potentilla argentea, scilla autumnallis, etc) parfois protégées. Les zones se situant en bordure de cours d'eau, qu'elles soient ripisylves ou forêt alluviale, sont plutôt bien conservées. Les habitats aquatiques sont également dans un état de conservation favorable, et abrite des espèces communautaires comme le chabot par exemple.

Vulnérabilité

Avec un relief très marqué, le site des alpes mancelles est un espace propice à de nombreuses activités touristiques et sportives. Toutefois des dégradations peuvent être observées si ces pratiques ne sont pas effectuées dans les règles (ex : quad, VTT, 4X4 en dehors des chemins, etc.). La communication est primordiale afin de ne pas se trouver devant des situations de dégradation d'habitats dus à des pratiques toutefois courantes (ex : nettoyage de chemins d'escalades alors qu'il y a des espèces d'intérêts communautaires ou protégées). 
Agriculture : le maintien de pratiques extensives est très favorable au maintien d'habitats ; elles sont souvent favorables à la conservation de la qualité des rivières du fait de l'alternance culture - prairies naturelles, à la condition de prévoir des zones de passage et d'abreuvement pour les animaux.
La dynamique naturelle des éboulis siliceux et des landes sèches fait évoluer ces habitats vers des boisements naturels.