Logos SINP

FR5200650 - Forêt de Sillé

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5200650

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 24/09/2013

Appelation du site : Forêt de Sillé

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/03/2003
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 30/01/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 30/01/2014
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,11306 (W 0°06'47'')
  • Latitude : 48,21111 (N 48°12'39'')
Superficie : 721 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 140 m.
  • Max : 281 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : PAYS-DE-LA-LOIRE
DEPARTEMENT : Sarthe (100%)
COMMUNES : Crissé, Montreuil-le-Chétif, Mont-Saint-Jean, Sillé-le-Guillaume.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 60%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 20%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 10%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 10%

Autres caractéristiques du site

Partie de la forêt de Sillé, constituant l'extrémité orientale du massif armoricain. Sols très acides sur substrat majoritairement gréseux.
La forêt a fait l'objet jusqu'en 1930 d'une exploitation en taillis à courte révolution puis de reboisement des landes par enrésinement.
La partie proposée ici regroupe les principales parcelles de futaie feuillue et celles où se rencontrent les zones humides les plus significatives.

Qualité et importance

Massif forestier renfermant de nombreux vallons humides où se développent notamment des formations tourbeuses souvent dégradées mais susceptibles de régénération avec une gestion adaptée (un programme est en préparation sur les principales zones).
Les parcelles de landes correspondent à des jeunes reboisements résineux, où les espèces caractéristiques des landes sont encore bien présentes.
Les parcelles de feuillus font l'objet d'une gestion prudente et des reboisements en feuillus, après amendement des sols et protection des plants, ainsi que des enrichissements en feuillus de certaines parcelles de résineux sont prévus ou en cours de réalisation.

Vulnérabilité

La pression de la fréquentation touristique (une partie du Grand Etang est aménagée pour l'accueil) constitue localement une menace.
Les populations de grands Ongulés atteignent une densité critique qui impose des mesures importantes de protection des plants lors de reboisements en feuillus, et peuvent localement exercer une pression importante sur la flore du sous-bois.