Logos SINP

FR5210008 - Lac de Grand Lieu

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : mai 2019.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR5210008

Compilation : 30/09/1986

Mise à jour : 31/08/2003

Appelation du site : Lac de Grand Lieu

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 30/09/1986
  • ZPS : Dernier arrêté : 08/01/2019
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,68333 (W 1°40'59'')
  • Latitude : 47,08333 (N 47°04'59'')
Superficie : 5 732 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 2 m.
  • Max : 5 m.
  • Moyenne : 3 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : PAYS-DE-LA-LOIRE
DEPARTEMENT : Loire-Atlantique (100%)
COMMUNES : Bouaye, Chevrolière, Pont-Saint-Martin, Saint-Aignan-Grandlieu, Saint-Léger-les-Vignes, Saint-Lumine-de-Coutais, Saint-Mars-de-Coutais, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 36%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 29%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 21%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 8%
Forêts caducifoliées 3%
Pelouses alpine et sub-alpine 2%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 1%
Forêts (en général) 0%

Autres caractéristiques du site

Le plus ancien lac naturel français et l'un des plus grands (1er ou 5ème selon la saison). Il possède une physionomie, très particulière en Europe, de lac "tropical" dominé par de la végétation flottante. 

Qualité et importance

Zone humide accueillant régulièrement plus de 20 000 oiseaux d'eau (plus si on inclue les laridés).

Vulnérabilité

- le développement de l'agriculture intensive en périphérie du lac (hors-sol, drainage, irrigation, arasement des haies, etc.) ;
- la pollution provenant du bassin versant et ses conséquences indirectes (eutrophisation, botulisme, prolifération de pestes végétales tropicales, etc.) ;
- les attientes à l'hydraulique (niveau réglé jusqu'en 1995 par les seuls intérêts agricoles sans préoccupation des autres intérêts écologiques) ;
- envasement des sorties du lac contrariant jusqu'en 1997 l'évacuation des eaux ;
- pression de chasse forte en périphérie du lac ;
- déprise agricole sur certains points en périphérie du lac.