Logos SINP

FR5300007 - Têtes de bassin du Blavet et de l'Hyères

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5300007

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 20/09/2017

Appelation du site : Têtes de bassin du Blavet et de l'Hyères

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2015
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 09/12/2016
  • ZSC : premier arrêté : 17/02/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 25/01/2017
Texte de référence
Arrêté de création du 25 janvier 2017 portant décision du site Natura 2000 Têtes de bassin du Blavet et de l'Hyères (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -3,25333 (W 3°15'11'')
  • Latitude : 48,35889 (N 48°21'32'')
Superficie : 3 596,15 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 110 m.
  • Max : 303 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BRETAGNE
DEPARTEMENT : Côtes-d'Armor (100%)
COMMUNES : Bourbriac, Bulat-Pestivien, Calanhel, Callac, Carnoët, Duault, Kergrist-Moëlou, Kerien, Lanrivain, Locarn, Maël-Carhaix, Maël-Pestivien, Peumerit-Quintin, Plounévez-Quintin, Plourac'h, Plusquellec, Saint-Nicodème, Saint-Nicolas-du-Pélem, Saint-Servais, Trémargat.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 58%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 17%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 15%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 5%
Forêts caducifoliées 5%

Autres caractéristiques du site

Cours supérieur du Blavet et de ses affluents et têtes de bassin des affluents de l'Hyères également en contact avec les sources du Léguer (étang de Saint Norgant). Cet ensemble de landes, tourbières, prairies humides oligotrophes, boisements et bocage à maillage dense est implanté en grande partie sur un important massif granitique du Centre-Ouest Bretagne (massif de Quintin-Duault).

Qualité et importance

Le site est constitué d’un très important ensemble de milieux naturels de qualité caractéristiques du centre de la Bretagne : vallées boisées, landes (Locarn), landes tourbeuses (Crec’h an Bars), tourbières (Corong), bas-marais rocheux, étang, (Saint-Norgant) , chaos granitique à hyménophylles. 

Habitats d’intérêt communautaire particuliers :
- les landes sèches et mésophiles européennes,
- les landes humides atlantiques, mégaphorbiaies et prairies humides,
- les tourbières dont les tourbières hautes actives,
 -les végétations flottantes de renoncules aquatiques des rivières planitaires,
- les hêtraies-chênaies à houx et à ifs.
Ces habitats naturels abritent un cortège floristique (bruyères, drosera, gentianes, orchidées, sphaignes, succise des prés, reine des prés, angélique des bois..) et faunistique (mammifères, poissons, reptiles, odonates, lépidoptères, amphibiens, oiseaux..) très riche. 
Le bois de Kerlevenez constitue l’une des rares localités françaises où le trichomanes remarquable (trichomanes speciosum), fougère de l’annexe II de la Directive « habitats » est présent sous sa forme feuillée à sporophytes.
D’un point de vue ornithologique, dans les landes et prairies humides ont été observés le Courlis, l’Engoulevent d’Europe, la Fauvette pitchou, l’Alouette lulu, Pic noir, la Chevêche d'Athéna….

Espèces d’intérêt communautaire particulières :
-population sédentaire et reproductrice de Loutre d’Europe. La situation du site, à la limite du partage des eaux de l’Atlantique et de la Manche, fait que la Loutre circule dans les bassins versants du Léguer et de l’Aulne,
-stations localisées de Mulette perlière d’eau douce  et d’Ecrevisses à pattes blanches,
-Damier de la Succise,
-Grand rhinolophe, Barbastelle, Murin de Bechstein, dont la présence de boisements feuillus, bocage, cavité et anciennes ardoisières, ponts constituent des territoires de gîtes et de chasse.

Vulnérabilité

L'abandon des pratiques traditionnelles (fauche, pâturage), d'exploitation de la lande et des secteurs de tourbières et, à l'inverse, la mise en culture de certaines parcelles contenant ces habitats (et espèces) d'intérêt communautaire constituent deux menaces importantes conduisant à un  morcellement et à une dégradation (fermeture du milieu par la lande haute à ajoncs et les fourrés préforestiers) des milieux à forte valeur patrimoniale. L'abandon des prairies humides menace la conservation de l'habitat du damier de la succise. Elle conduit à l'extension des mégaphorbiaies, habitat d'intérêt communautaire mais qui, sans gestion, évolue vers la saulaie. Les habitats de hêtraies et chênaies se situent essentiellement  sur les flancs de vallée, les menaces pourraient être la coupe « à blanc » ou la colonisation par les résineux.