Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR5300019 - Presqu'Ile de Crozon

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2018)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5300019

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 20/09/2017

Appelation du site : Presqu'Ile de Crozon

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/11/2007
  • ZSC : premier arrêté : 06/05/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 06/05/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 06 mai 2014 portant décision du site Natura 2000 Presqu'Ile de Crozon (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -4,54389 (W 4�32'38'')
  • Latitude : 48,24250 (N 48�14'32'')
Superficie : 4 417,43 ha.
Pourcentage de superficie marine : 24 %
Altitude :
  • Min : -5 m.
  • Max : 103 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BRETAGNE
DEPARTEMENT : Finistère (76%)
COMMUNES : Camaret-sur-Mer, Crozon, Roscanvel, Telgruc-sur-Mer.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 54%
Galets, Falaises maritimes, Ilots 11%
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 11%
Dunes, Plages de sables, Machair 8%
Autres terres arables 6%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 3%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 2%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 2%
Forêts de résineux 1%

Autres caractéristiques du site

Presqu'île sédimentaire à la topographie et aux contours très contrastés séparant la rade de Brest et la baie de Douarnenez.

Qualité et importance

Ensemble exceptionnel en mosaïque de falaises, dunes, landes, tourbières et zones humides littorales présentant un intérêt phytocénotique, faunistique et paysager exceptionnel, à l'extrême ouest de la péninsule armoricaine.
Le sommet des falaises et certains secteurs arrière-littoraux regroupent à la fois des landes sèches et des landes humides à sphaignes (habitat prioritaire). 
La coexistence de marais neutro-alcalins et de tourbières basses alcalines (étang de Kerloc'h), rare en Bretagne, contribue à l'originalité du site, les roselères à Cladium mariscus étant un habitat prioritaire.
Parmi les communautés de falaises (1230), à signaler l'Armerio-Cochlearietum officinalis Géhu et Géhu-Franck 1984, groupement halophile de fissures, situé souvent sous des rochers fréquentés par les oiseaux marins (émission de guano), à répartition limitée au nord-ouest des côtes atlantiques.
Le Spergulario-Limonietum dodartii Géhu et al. 1984 (1230) est une communauté chasmo-halophile dont la répartition s'étend des côtes vendéennes à la pointe Saint-Mathieu (29). Le Crithmo-Crambetum maritimae (Géhu 1960) J.-M. et J. Géhu 1969 (végétation vivace du sommet des cordons de galets) abrite le Chou marin (protégé au niveau national) et constitue une phytocénose de grand intérêt patrimonial. A noter également le Thymo-Helichrysetum stoechadis Géhu et Siss. 1974, association endémique du littoral sud et ouest breton.
A noter également la lagune littorale à Ruppia et Zostera noltii à Kervian (Roscanvel), les pelouses dunaires fixées de Lostmarc'h et Pen Hat (plantes rares, zonations nettes), le complexe vase salée/dune de l'Aber (Crozon), ainsi que la grande richesse des fonds marins rocheux de la côte ouest et sud-ouest de la presqu'île.

A noter la présence de l'habitat pelouse à Ophioglossum lusitanicum et Isoetes histrix sur des superficies très restreintes, non cartographiables et très temporaires. Il se présente en mosaïque au sein de l'habitat pelouse de falaise littorale (1230).

La Loutre d'Europe fréquente notamment l'étang du Loc'h et ses dépendances ainsi que la frange littorale attenante.
La presqu'île accueille également des colonies d'oiseaux marins tels que le Fulmar boréal et le Crave à bec rouge et le Faucon pélerin.
Enfin, la presqu'île accueille plusieurs espèces de chiroptères, dont le grand rhinolophe. L'église de Camaret abrite l'une des 16 principales colonies de reproduction de cette espèces en France. 

Le périmètre du site comprend la batterie du Cap de la Chèvre, de la marine
nationale, qui est affectée au ministère de la défense et utilisée à des fins militaires.
Le classement de cette emprise ne devra pas remettre en cause les activités
militaires et les projets de dépollution en cours ou à venir.

Vulnérabilité

Vulnérabilité des habitats et des espèces d'intérêt communautaire du site :
- disparition des échanges entre les lagunes littorales et le milieu marin ;
- la fréquentation des hauts de plage, des dunes, des landes littorales, des falaises et grottes littorales ;
- disparition progressive de la végétation des bas-marais alcalins et de certaines landes par manque d'entretien ( fauche et pâturage );
- fragilité des tourbières et leurs abords (zone tampon) ;
- dérangement du gîte à Grand Rinolophe situé dans une ancienne batterie militaire au sud de Crozon (Beg ar Gador).