Logos SINP

FR5300040 - Forêt de Huelgoat

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5300040

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 20/09/2017

Appelation du site : Forêt de Huelgoat

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/11/2007
  • ZSC : premier arrêté : 17/02/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 17/02/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 17 février 2014 portant décision du site Natura 2000 Forêt de Huelgoat (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -3,73194 (W 3°43'54'')
  • Latitude : 48,36417 (N 48°21'51'')
Superficie : 112 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 90 m.
  • Max : 225 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BRETAGNE
DEPARTEMENT : Finistère (100%)
COMMUNES : Berrien, Huelgoat, Locmaria-Berrien.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 99%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Linéaire forestier longeant des cours d'eau encaissés et traversant localement un chaos granitique à fougères rares inféodées aux milieux à atmosphère saturée en humidité.
Végétation chasmophytique des pentes rocheuses.
Présence d'anciennes mines, gîtes d'hivernage de nombreuses espèces de chiroptères, en particulier le grand rhinolophe. 

Qualité et importance

Hêtraie acidiphile atlantique à houx et ifs parcourue par des cours d'eau encaissés à chaos granitiques. Le site proposé abrite en particulier trois fougères rares au niveau national (hyménophylles) voire européen (Trichomanes speciosum) ainsi que la Loutre d'Europe, qui s'y reproduit. Les fonds de vallées boisés accueillent plusieurs mustelidés à statut national précaire.
On y trouve également une boulaie tourbeuse et une forêt de ravins. Le site abrite 11 espèces de chauves-souris dont 5 espèces d'importance communautaire. 

Vulnérabilité

Les stations d'hyménophylles et de Trichomanes speciosum sont soumises à une importante fréquentation touristique susceptible d'altérer ou de détruire certaines de ces plantes.

La fermeture des mines de Locmaria-Berrien pour des questions de sécurité de personnes par un bouchon en béton avec passage à chiroptères,
pourrait être susceptible d'influencer l'évolution des populations de chauves-souris qui y hibernent.