Logos SINP

FR5400408 - Vallée de la Tardoire

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5400408

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 21/08/2014

Appelation du site : Vallée de la Tardoire

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/10/2005
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 13/11/2007
  • ZSC : premier arrêté : 27/05/2009
  • ZSC : Dernier arrêté : 27/05/2009
Texte de référence
Arrêté de création du 27 mai 2009 portant décision du site Natura 2000 Vallée de la Tardoire (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 0,53750 (E 0°32'15'')
  • Latitude : 45,66722 (N 45°40'01'')
Superficie : 3 149 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 108 m.
  • Max : 213 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : POITOU-CHARENTES
DEPARTEMENT : Charente (100%)
COMMUNES : Écuras, Eymouthiers, Lindois, Mazerolles, Montbron, Roussines, Rouzède.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 40%
Forêts caducifoliées 30%
Autres terres arables 5%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%
Forêts de résineux 5%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 4%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%

Autres caractéristiques du site

Petite vallée caractéristique de la bordure occidentale du Massif Central, où une rivière à courant rapide a entaillé les granites et schistes du socle pour former localement des gorges encaissées. Les versants sont couverts de bois alternant avec des prairies séparées par des haies arborées.

Qualité et importance

Intérêt écosystémique avec la présence d'éléments géomorphologiques inhabituels en contexte planitiaire : escarpements rocheux, rivière à courant rapide etc.
Intérêt faunistique très diversifié avec la présence d'espèces d'intérêt communautaire appartenant à des groupes variés et concernant des habitats divers : libellules et amphibiens dans les milieux aquatiques, coléoptères dans les boisements et le milieu bocager.
Intérêt botanique, notamment au niveau des falaises rocheuses qui hébergent diverses communautés et espèces à écologie très spécialisée - Hyperico linearifolii-Sedetum reflexi des dalles ensoleillées, Umbilico rupestris-Asplenietum billotii des fissures ombragées - ou de la chênaie calcifuge avec l'Astéracée à tendance montagnarde, Doronicum pardalianches.
Par ailleurs, plusieurs habitats, bien que non concernés en tant que tels par la Directive, sont néanmoins d'une grande importance pour la cohérence fonctionnelle du site et son homogénéité paysagère : chênaie pédonculée calcifuge, prairies bocagères.

Vulnérabilité

La qualité et l'originalité paysagère du site le rendent très attractif pour les activités de plein air. La présence d'une base de loisirs au Chambon, des projets d'infrastructure touristique dans la vallée de la Renaudie constituent des signes d'une surfréquentation potentielle au moins ponctuellement (cas de certains rochers d'escalade, des berges de la Tardoire) susceptible d'altérer la qualité biologique des habitats.
La qualité physico-chimique des eaux est d'autre part un facteur essentiel pour le maintien de plusieurs espèces menacées (odonates, amphibiens) : d'éventuels prélèvements abusifs ou des déversements d'eaux de mauvaise qualité en amont du site doivent être sévèrement contrôlés.
Le maintien d'un tissu intersticiel peu intensifié - prairies naturelles, bocage et boisements - sur les versants de la vallée est également un élément indispensable à la conservation de la valeur biologique du site.