Logos SINP

FR5400424 - Ile de Ré : Fier d'Ars

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5400424

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 26/04/2017

Appelation du site : Ile de Ré : Fier d'Ars

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/03/2003
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 13/04/2007
  • ZSC : Dernier arrêté : 13/04/2007
Texte de référence
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,46194 (W 1°27'42'')
  • Latitude : 46,22972 (N 46°13'46'')
Superficie : 3 890 ha.
Pourcentage de superficie marine : 54 %
Altitude :
  • Min : -3 m.
  • Max : 3 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : POITOU-CHARENTES
DEPARTEMENT : Charente-Maritime (46%)
COMMUNES : Ars-en-Ré, Couarde-sur-Mer, Loix, Portes-en-Ré, Saint-Clément-des-Baleines.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 46%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 41%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 6%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 3%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 3%
Forêts caducifoliées 1%

Autres caractéristiques du site

Site insulaire centré sur 2 baies plus ou moins largement ouvertes sur la mer, se découvrant totalement à marée basse et ceinturées d'anciens marais salants abandonnés ou reconvertis en bassins conchylicoles et aquacoles.

Qualité et importance

Un des principaux sites centre-atlantiques de vasières et bancs de sables tidaux.

Vulnérabilité

Les milieux tidaux sont soumis à diverses activités humaines généralement compatibles lorsqu'elles se pratiquent de façon extensive : présence de concessions conchylicoles, ramassage des crustacés à marée basse, pêche et navigation de plaisance à marée haute.
A l'intérieur des digues, les bassins des anciens marais salants perdent de leur qualité biologique par un double processus, selon les secteurs, soit de déprise et de dégradation du système hydraulique (entrées d'eau marine de plus en plus aléatoire), soit d'intensification par le biais des activités aquacoles .