FR5402012 - Plateau de Rochebonne

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : Mai 2021.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2019)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR5402012

Compilation : 31/07/2008

Mise à jour :

Appelation du site : Plateau de Rochebonne

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/10/2008
  • pSIC : dernière évolution : 31/10/2008
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2009
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2009
  • ZSC : premier arrêté : 14/08/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 11/09/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 11 septembre 2014 portant décision du site Natura 2000 Plateau de Rochebonne (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -2,46778 (W 2�28'04'')
  • Latitude : 46,20111 (N 46�12'03'')
Superficie : 9 715 ha.
Pourcentage de superficie marine : 100 %
Altitude :
  • Min : -66 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : -53 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%
.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Mer, Bras de Mer 100%

Autres caractéristiques du site

Site marin intégrant la partie nord du plateau de Rochebonne, situé au large de l'île de Ré. Les fonds marins en périphérie du site sont des sédiments sableux à caillouteux au nord et à l'est et vaseux au sud et à l'ouest.

Qualité et importance

Le plateau de Rochebonne est un haut fond hercynien (constitué de granit et schiste) important du socle continental sud-armoricain. Le périmètre du site englobe les secteurs de hauts-fonds situés dans la partie nord du plateau avec des récifs situés entre 3 et 5 m de profondeur et leurs tombants. Ces eaux de faible profondeur confèrent au site sa principale originalité du point de vue fonctionnel en hébergeant une biomasse algale importante, qui en fait un site de forte productivité primaire. Son intérêt fonctionnel est accru par la présence récurrente de zones de forte concentration phytoplanctonique.
Les zones rocheuses du site sont typiques des roches infralittorales de la façade atlantique. La limpidité du secteur permet le développement des Laminaires, notamment Laminaria hyperborea et L. ochroleuca, à des profondeurs exceptionnelles, puisqu'elles sont observées jusqu'à 40 m de profondeur. Cette zone constitue la limite sud de l'aire de répartition de certaines de ces algues.
Cette zone est relativement peu connue du point de vue de la faune benthique et pélagique. Elle est toutefois fréquentée régulièrement par le Grand Dauphin (Tursiops truncatus) et le Marsouin commun (Phocoena phocoena) qui viennent s'y alimenter. 

Vulnérabilité

Sur ce site marin, les facteurs d'altération potentielle sont de diverses origines :
- pollutions marines par les micro ou macropolluants dont les hydrocarbures : déversements accidentels et volontaires (rejet des huiles de vidange et résidus de fuel) ;
- macros-déchets d'origine plastique ingérés notamment par les tortues;
- pratiques de pêches potentiellement dommageables pour certaines espèces animales par captures accidentelles ;
- collisions accidentelles.