Logos SINP

FR5412022 - Plaine de La Mothe-Saint-Héray-Lezay

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : juin 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR5412022

Compilation : 28/02/2001

Mise à jour : 31/10/2003

Appelation du site : Plaine de La Mothe-Saint-Héray-Lezay

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 30/07/2004
  • ZPS : Dernier arrêté : 30/07/2004
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 0,04083 (E 0°02'26'')
  • Latitude : 46,28833 (N 46°17'17'')
Superficie : 24 450 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 90 m.
  • Max : 150 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : POITOU-CHARENTES
DEPARTEMENT : Deux-Sèvres (95%)
COMMUNES : Avon, Bougon, Caunay, Chenay, Chey, Clussais-la-Pommeraie, Exoudun, Lezay, Mairé-Levescault, Messé, Pamproux, Pers, Pliboux, Rom, Sainte-Soline, Salles, Vançais, Vanzay.

DEPARTEMENT : Vienne (5%)
COMMUNES : Saint-Sauvant.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Autres terres arables 91%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 4%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 3%
Forêts mixtes 1%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 1%

Autres caractéristiques du site

Diversité de milieux au sein de la mosaïque de cultures, persistance de prairies humides et de zones bocagères

Qualité et importance

Le site est une des huit zones de plaines à Outarde canepetière retenues comme majeures pour une désignation en ZPS en région Poitou-Charentes. Il s'agit d'une des quatre principales zones de survivance de cette espèce dans le département des Deux-Sèvres. Elle concerne également pour partie la Vienne (2nd site de ce département). Celle-ci abrite ~ 10% des effectifs régionaux. Au total 15 espèces d'intérêt communautaire sont présentes dont 7 atteignent des effectifs remarquables sur le site.

Vulnérabilité

La survie de l'Outarde canepetière et des autres espèces des plaines cultivées dépend de la mise en oeuvre à grande échelle et dans les plus brefs délais des mesures testées sous forme de contrats passés avec les agriculteurs (sur des zones témoins limitées) dans le cadre du Life Nature. Ceci pourra se faire via les CTE spécifiques existants, qui devraient ainsi bénéficier des bonus liés à Natura 2000, ou CAD à venir.
Ces mesures visent à compenser la perte de diversité paysagère et par voie de conséquence des habitats et de l'alimentation (à base d'invertébrés), liée à l'intensification agricole (augmentation de l'homogénéité parcellaire, disparitions des surfaces "pérennes" : prairies, luzernes, jachères, haies, etc...). Ce sont les éléments-clés de la survie de l'espèce.