Logos SINP

FR7200771 - Coteaux du Tursan

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR7200771

Compilation : 30/04/1995

Mise à jour : 14/06/2016

Appelation du site : Coteaux du Tursan

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2015
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 09/12/2016
  • ZSC : premier arrêté : 04/01/2017
  • ZSC : Dernier arrêté : 04/01/2017
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,34437 (W 0°20'39'')
  • Latitude : 43,60387 (N 43°36'13'')
Superficie : 996 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 75 m.
  • Max : 234 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : AQUITAINE
DEPARTEMENT : Landes (100%)
COMMUNES : Castelnau-Tursan, Clèdes, Eugénie-les-Bains, Geaune, Lauret, Mauries, Miramont-Sensacq, Payros-Cazautets, Pimbo, Puyol-Cazalet, Saint-Loubouer, Vielle-Tursan.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 56%
Pelouses sèches, Steppes 27%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 16%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

La région du Tursan est soumise à un climat de type océanique tempéré avec des précipitations importantes et des températures douces, présentant de faibles amplitudes saisonnières. Les coteaux du Tursan constituent les reliefs les plus élevés du département des Landes (point culminant à Lauret, 234 m). Le Tursan fait partie du glacis nord-pyrénéen qui a vu s'accumuler depuis le début du Tertiaire les apports détritiques issus du démantèlement de la chaîne.

Qualité et importance

Les surfaces du système calcicole extensif (pelouse - ourlet - fourrés), ainsi que les mares constituent l'intérêt écologique principal du site. La pelouse méso-xérophile marnicole constitue un des enjeux majeurs en terme de conservation du patrimoine naturel du site.

Les zones de boisements feuillus (chênes principalement) constittuent des habitats importants pour plusieurs espèces d'intérêt communautaire.

Vulnérabilité

Du point de vue de la conservation des espèces, seules celles qui présentent une forte amplitude écologique sont capables de s’adapter à l’évolution des pelouses calcaires vers des fourrés de genévriers. Les autres, inféodées aux pelouses, disparaîtront rapidement. L’évolution naturelle des pelouses calcaires constitue le facteur limitant qui détermine leur raréfaction dans le site. Les mares, de taille réduite dans le Tursan, sont très sensibles au phénomène de comblement. Elles n’ont d’ailleurs pu se maintenir que grâce à un entretien régulier par les éleveurs. La présence de mares est indispensable pour la reproduction de nombreuses espèces animales, dont plusieurs batraciens.