Logos SINP

FR7200779 - Coteaux de Castetpugon, de Cadillon et de Lembeye

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : mai 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR7200779

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 31/08/2011

Appelation du site : Coteaux de Castetpugon, de Cadillon et de Lembeye

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2015
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 09/12/2016
  • ZSC : premier arrêté : 31/01/2017
  • ZSC : Dernier arrêté : 31/01/2017
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,23722 (W 0°14'13'')
  • Latitude : 43,55528 (N 43°33'19'')
Superficie : 220 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 130 m.
  • Max : 225 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : AQUITAINE
DEPARTEMENT : Pyrénées-Atlantiques (100%)
COMMUNES : Anoye, Arricau-Bordes, Burosse-Mendousse, Cadillon, Castetpugon, Castillon (Canton de Lembeye), Conchez-de-Béarn, Escurès, Lannecaube, Lasserre, Lembeye, Lespielle, Maspie-Lalonquère-Juillacq, Moncaup, Moncla, Peyrelongue-Abos, Samsons-Lion.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 50%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 25%
Pelouses sèches, Steppes 20%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 5%

Autres caractéristiques du site

Système de coteaux calcaires ( pelouses et prébois) en chapelet

Qualité et importance

Pelouses calcaires riches en orchidées et autres plantes rares régionalement, globalement bien conservées.
Ces habitats accueillent également une faune riche et diversifiée.

Vulnérabilité

Ces habitats sont le résultat d'un équilibre agrosylvopastoral et/ou de conditions stationnelles particulières.
Ils sont donc sensibles à l'abandon des pratiques traditionnelles ( déprise agricole ou pastorale), au développement de nouvelles pratiques, aux boisements spontanés, aux incendies, à l'érosion, et au surpaturage.