FR7200790 - Le Saison (cours d'eau)

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2021.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 16/02/22 (à partir de la base : décembre 2020)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR7200790

Compilation : 30/11/1994

Mise à jour : 24/02/2021

Appelation du site : Le Saison (cours d'eau)

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 15/12/2021
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/04
  • ZSC : premier arrêté : 20/11/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 20/11/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 20 novembre 2014 portant décision du site Natura 2000 Le Saison (cours d'eau) (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,89530 (W 0�53'43'')
  • Latitude : 43,23870 (N 43�14'19'')
Superficie : 3 866 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 20 m.
  • Max : 2 000 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 28%

Atlantique : 71%

REGION : AQUITAINE
DEPARTEMENT : Pyrénées-Atlantiques (100%)
COMMUNES : Ainharp, Alçay-Alçabéhéty-Sunharette, Alos-Sibas-Abense, Arbouet-Sussaute, Arette, Aroue-Ithorots-Olhaïby, Arrast-Larrebieu, Aussurucq, Autevielle-Saint-Martin-Bideren, Berrogain-Laruns, Camou-Cihigue, Charre, Charritte-de-Bas, Chéraute, Domezain-Berraute, Espès-Undurein, Espiute, Etcharry, Etchebar, Garindein, Gestas, Gotein-Libarrenx, Haux, Idaux-Mendy, Lacarry-Arhan-Charritte-de-Haut, Laguinge-Restoue, Larrau, Lichans-Sunhar, Lichos, Licq-Athérey, Lohitzun-Oyhercq, Mauléon-Licharre, Menditte, Moncayolle-Larrory-Mendibieu, Montory, Musculdy, Nabas, Ordiarp, Ossas-Suhare, Osserain-Rivareyte, Rivehaute, Sainte-Engrâce, Saint-Gladie-Arrive-Munein, Sauguis-Saint-Étienne, Tabaille-Usquain, Tardets-Sorholus, Trois-Villes, Viodos-Abense-de-Bas.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Agriculture (en général) 33%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 24%
Forêts caducifoliées 15%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 12%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 10%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 2%
Autres terres arables 1%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 0%

Autres caractéristiques du site

Cours d'eau de très bonne qualité sur substrat calcaires et flysh.
Comme la plupart des gaves pyrénéens du département, le réseau hydrographique du Saison a la particularité de posséder plusieurs styles fluviaux successifs : torrents de montagnes dans les secteurs de têtes de bassin, styles en tresse sur le piémont (secteur de Tardets et d’Idaux-Mendy), et un chenal unique méandriforme dans sa partie basse.

Qualité et importance

Sur la partie amont, le Saison montagnard est une zone de canyons aux pentes rocheuses et boisées, caractérisée par des torrents montagnards et des formations végétales spécifiques de types mousses aquatiques. Elle abrite par ailleurs une espèce patrimoniale endémique, le Desman des Pyrénées en régression sur le site ainsi qu’à l’échelle communautaire.

Le Saison médian se situe entre Laguinge-Restoue et Gotein-Libarrenx. Le fond de vallée s’évase progressivement et les prairies naturelles et landes sont dominantes. Les berges subissent des processus érosifs importants.
C’est également une zone de forte mobilité du cours d’eau où l’on retrouve des habitats naturels diversifiés. Sur le plan faunistique, outre le Chabot de l’Adour présent sur tout le bassin versant, on retrouve des espèces à fort intérêt patrimonial comme le Saumon Atlantique.
L’Ecrevisse à pattes blanches est essentiellement présentes sur les têtes de bassins des affluents.

Sur la partie aval, après le secteur plus encaissé de Mauléon-Licharre, une large plaine alluviale est occupée majoritairement par des cultures et des prairies, mais
également par des zones boisées essentiellement en bordure de cours d’eau (ripisylve).
On y trouve des espèces de poissons migrateurs amphihalines comme la Grande Alose, l’Alose feinte ou encore la Lamproie marine.

Vulnérabilité

Activités agricoles : l’élevage par l’abreuvement du bétail peut détruire les berges (potentiellement, les gites des Desman ou les catiches des loutres) donc des points d’abreuvement sont progressivement mis en place pour le bétail. Les cultures peuvent également impacter la qualité et le volume des eaux superficielles.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Espèces exotiques envahissantes : présence d’une population d’écrevisses à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), espèce d’intérêt communautaire identifiée sur le site et qu’il convient de maintenir et de protéger contre l’écrevisse du Pacifique (Pacifastacus leniusculus). Cette espèce exotique envahissante, robuste et agressive , est aussi vectrice de l’aphanomycose (peste des écrevisses) , létale pour les écrevisses à pattes blanches. L’élimination de l’espèce exotique se fait par piégeage (manuel et à l’aide de nasse) et doit être renouvelée pendant  plusieurs années pour aboutir à une éradication complète.