Logos SINP

FR7300881 - Haute vallée de la Pique

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : mai 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR7300881

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 30/09/2006

Appelation du site : Haute vallée de la Pique

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/05/2002
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 04/05/2007
  • ZSC : Dernier arrêté : 04/05/2007
Texte de référence
Arrêté de création du 04 mai 2007 portant décision du site Natura 2000 Haute vallée de la Pique (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 0,59333 (E 0°35'35'')
  • Latitude : 42,72417 (N 42°43'27'')
Superficie : 8 251 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 650 m.
  • Max : 3 116 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Haute-Garonne (100%)
COMMUNES : Bagnères-de-Luchon, Castillon-de-Larboust, Cazeaux-de-Larboust, Saint-Aventin, Saint-Mamet.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts mixtes 25%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 24%
Pelouses alpine et sub-alpine 18%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 13%
Forêts de résineux 9%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 5%
Forêts caducifoliées 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 2%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 1%

Autres caractéristiques du site

La Haute Vallée de la Pique peut être découpée en plusieurs secteurs : 
- Au nord : 
* la montagne de Cric, avec des terrains sédimentaires (schistes ardoisers de l'Ordovicien)
* le vallon de Burbe et la Forêt Domaniale de St Mamet, granitique, avec des zones de métamorphisme intercalées. 

- A l'est de la Pique : 
Forêt Communale de Luchon et Plateau de Campsaure : succession de terrains sédimentaires du paléozoïque :
* Schistes carburés du Gotlandien
* Schistes et calcaires du Dévonien
* Schistes et calcaires du Carbonifère
* Quelques zones métamorphiques
Ces types de roches expliquent la présence ponctuelle d'une flore calcicole et de ses habitats naturels correspondants. 

- A l'ouest de la Pique :
On observe très majoritairement des schistes ardoisiers de l'Ordovicien, auxquels succède le granite dans la haute vallée du Lys. Là encore, ces types géologiques induisent une végétation de type plutôt acidiphile. 
Les fonds de vallons sont également constitués de dépôts glaciaires autour des ruisseaux de la Pique et du Lys.  

Qualité et importance

Haute-vallée glaciaire divisée en deux vallons principaux surplombés par une chaîne de sommets dépassant à l'Est les 3000 mètres pour 7 d'entre eux- Présence de glaciers.
Zone visitée et étudiée par les "grands anciens" de la botanique de Lapeyrouse à Gaussen en passant par Zettersted.
Les soulanes inférieures sont boisées en chenaies-hêtraies avec parfois frênes et érables.
Le manteau boisé des versants nord est principalement en sapinière-hêtraie intercalée sous les sites rocheux de peuplements riches en feuillus :  ormes, frênes, érables ; au dessus présence de la pineraie à crochets, de quelques tourbières et mouillères, étages subalpin et alpin trés développés et riches surtout sur les passées de calcoshistes.
La présence d'ours est issue de réintroduction.

Vulnérabilité

La vallée de l'Hospice de France est la plus fréquentée du site du fait de l'accès routier. Cette fréquentation risque d'être augmentée du fait de la rénovation et de la remise en service de l'auberge de l'Hospice de France.
La randonnée (développée) reste cantonnée sur les grands sentiers.
Problème localisé d'assainissement des eaux usées du refuge du Boum (Port de Venasque). Un projet de réhabilitation de ce refuge est à l'étude.
L'exploitation forestière est limitée par la difficulté du terrain.