Logos SINP

FR7300891 - Étangs d'Armagnac

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR7300891

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 31/03/2012

Appelation du site : Étangs d'Armagnac

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/08/1998
  • pSIC : dernière évolution : 30/12/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2008
  • ZSC : premier arrêté : 26/12/2008
  • ZSC : Dernier arrêté : 26/12/2008
Texte de référence
Arrêté de création du 26 décembre 2008 portant décision du site Natura 2000 Étangs d'Armagnac (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,03083 (W 0°01'50'')
  • Latitude : 43,89583 (N 43°53'44'')
Superficie : 1 028 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 101 m.
  • Max : 175 m.
  • Moyenne : 132 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : AQUITAINE
DEPARTEMENT : Landes (1%)
COMMUNES : Gabarret.

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Gers (99%)
COMMUNES : Avéron-Bergelle, Ayzieu, Campagne-d'Armagnac, Cazaubon, Cravencères, Eauze, Espas, Larée, Manciet, Marguestau, Réans.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 35%
Forêts caducifoliées 20%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 15%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 15%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 10%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 1%
Prairies ameliorées 1%
Forêts de résineux 1%

Autres caractéristiques du site

Le Bas-Armagnac constitue une entité morpho-pédologique originale à l'extrême Ouest de la région Midi-Pyrénées et du Gers. Il est constitué de formations helvétiennes marines où l'on rencontre une puissante couche de sables fauves, dépôts de plages et d'estuaires, sableux à argilo-sableux plutôt colorés en rouge, antérieurs aux grands dépôts quaternaires des sables des Landes ; le substratum est fait de marnes aquitaniennes sans niveaux calcaires.
Les sables fauves sont recouverts le plus souvent de boulbènes d'origine récente, issues de phénomènes d'érosion et solifluxion. Ce substrat sableux a facilité l'érosion ; aussi les vallées y sont notablement plus larges que dans le reste du Gers, les mamelons plus arrondis, les coteaux moins abrupts. Les sols sont généralement acides, et plus riches en sables qu'en limons.

Ces sables et boulbène donnent naturellement lieu à une flore silicole tandis que les marnes du substratum déterminent des marécages accompagnés de plantes hygrophiles. On rencontre naturellement les entités de végétations suivantes : des chênaies acidiphiles, des landes atlantiques, des zones marécageuses, des peuplements d'Aulnes, de Saules et de Frênes, des prairies " naturelles " ou " pelouses sableuses " de pente, des prairies naturelles humides, des haies champêtres...

Qualité et importance

Site éclaté composé de plusieurs étangs et leurs abords, d'une zone bocagère, d'une zone forestière et marécageuse, dans le bassin versant de l'Armagnac (rivières : La Douze, La Gelise) comprenant les principales populations de la Cistude d'Europe (présence de la plus grande population pour Midi-Pyrénées).

Landes atlantiques particulièrement riches en bruyères en limite orientale d'aire de répartition. Zones bocagères relictuelles. Forêt du marais est de type "forêt ancienne" avec diversification naturelle des strates. Présence de quatre stations à Osmoderma eremita.

Vulnérabilité

L'ensemble des milieux présents est menacé. Tendance à l'érosion des champs cultivés qui remplit les étangs de limons. Les landes et le bocage sont convertis en espaces cultivés (labours des espaces landicoles en particulier). Les étangs du secteur sont eux aussi parfois asséchés et plantés. Les espèces allochtones (ragondin, ecrevisse de Louisiane) perturbent l'équilibre des étangs.