Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR7310088 - Cirque de Gavarnie

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : décembre 2019.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR7310088

Compilation : 31/01/1992

Mise à jour : 28/02/2006

Appelation du site : Cirque de Gavarnie

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 26/03/2004
  • ZPS : Dernier arrêté : 12/04/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -0,06000 (W 0�03'35'')
  • Latitude : 42,74250 (N 42�44'32'')
Superficie : 9 285 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 132 m.
  • Max : 3 282 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Hautes-Pyrénées (100%)
COMMUNES : Gèdre.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 52%
Pelouses alpine et sub-alpine 42%
Forêts de résineux 2%
Forêts caducifoliées 2%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%

Autres caractéristiques du site

Le site repose en grande partie sur des sols calcaires, parfois des roches siliceuses plus anciennes au niveau des sommets. La plupart des vallons et les plateaux suspendus du site ont été creusés par des langues glaciaires, dont certaines subsistent, aux altitudes les plus élevées.

Qualité et importance

Le site accueille la nidification régulière de 8 espèces de l'annexe 1, avec notamment trois espèces de rapaces rupestres. Pour le Gypaète barbu et le Faucon pèlerin, 2 couples s'y reproduisent. Pour l'Aigle royal, un couple s'y reproduit, et un second couple nichant à l'extérieur utilise le site pour s'y alimenter. Le Circaète-Jean-le-Blanc niche aussi à l'extérieur du site mais vient y chasser régulièrement en période de reproduction. La nidification de la Chouette de Tengmalm et du Pic noir est irrégulière. Le Col de Boucharo constitue un site de migration d'importance moyenne à l'échelle du massif des Pyrénées. Il est avant tout remarquable pour le passage de Grues cendrées.

Le diagnostic réalisé en 2005 a montré que la présence du Grand-duc d'Europe était occasionnelle et anecdotique sur le site. Cette espèce n'a donc pas été reprise dans la proposition de zone de protection spéciale étendue. 

Au total ce sont 12 espèces de l'annexe 1 qui utilisent fréquemment le site.

Cette zone de haute montagne se compose de quelques massifs forestiers dans les parties inférieures, et de vastes territoires de milieux ouverts.  
Parmi les milieux ouverts, les pelouses d'altitude et les prairies de fauche jouent un rôle fonctionnel essentiel en contribuant à l'alimentation de nombreuses espèces d'oiseaux.
Le site dispose également de falaises dont certaines sont d'un grand intérêt pour la nidification  des oiseaux : rapaces, crave à bec rouge.

Vulnérabilité

Les différents habitats d'espèces présentent un état de conservation globalement satisfaisant, attestant d'une bonne convergence entre les modalités d'exercice des activités humaines et le séjour des oiseaux. Le développement des activités touristiques nécessite cependant un minimum d'accompagnement pour assurer le maintien de la quiétude du site.