Logos SINP

FR7312007 - Gorges de la Dourbie et causses avoisinants

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : octobre 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR7312007

Compilation : 31/12/2005

Mise à jour : 31/12/2005

Appelation du site : Gorges de la Dourbie et causses avoisinants

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 26/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 26/04/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,27361 (E 3°16'24'')
  • Latitude : 44,06972 (N 44°04'10'')
Superficie : 28 057 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 326 m.
  • Max : 1 354 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Gard (18%)
COMMUNES : Causse-Bégon, Dourbies, Lanuéjols, Revens, Trèves.

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Aveyron (82%)
COMMUNES : Creissels, Lapanouse-de-Cernon, Millau, Nant, Roque-Sainte-Marguerite, Saint-André-de-Vézines, Saint-Jean-du-Bruel, Sauclières.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses sèches, Steppes 20%
Forêts caducifoliées 19%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 17%
Forêts mixtes 14%
Forêts de résineux 12%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 6%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 6%
Autres terres arables 3%
Prairies ameliorées 3%

Autres caractéristiques du site

La zone de protection spéciale comprend une grande partie du Causse noir, du Causse du Larzac et du Causse Bégon, ainsi que les gorges qui les séparent. Les calcaires des Causses constituent le plus vaste massif karstifié d'Europe. Les cours d'eau exogènes les traversent par des gorges surimposées (Tarn, Jonte) et des systèmes de pertes et résurgences. L'abaissement du niveau de base a rendu accessibles de vastes réseaux spéléologiques devenus fossiles. 

Qualité et importance

Au total, ce sont 17 espèces de l'annexe 1 qui se reproduisent sur le site, parmi lesquelles 8 espèces de rapaces. Les effectifs nicheurs de Circaète-Jean-Le-Blanc, de Busard cendré et de Busard Saint-Martin sont remarquables. Le site constitue aussi un territoire d'alimentation pour cinq autres espèces de rapaces qui nichent à proximité (Milan royal, Vautour percnoptère, Vautour fauve, Vautour moine, Aigle botté). Outre la présence de 5 espèces de passereaux nicheurs, le site accueille des effectifs importants pour l'Oedicnème criard et l'Engoulevent d'Europe. 

Les milieux ouverts à semi-ouverts sont bien représentés avec des parcours et pâturages et jouent un rôle fonctionnel essentiel en contribuant à l'alimentation et la reproduction de la majorité des espèces d'oiseaux. Les pentes boisées ou buissonnantes, et les pans de falaises sont également bien représentés. Ces deux milieux offrent des lieux de reproduction privilégiés à de nombreuses espèces d'oiseaux et en particulier aux rapaces.  

Vulnérabilité

Le risque de déprise pastorale semble constituer le principal facteur de vulnérabilité. Le développement des activités touristiques sur ce site mérite une attention particulière.