Logos SINP

FR7312008 - Gorges de la Frau et Bélesta

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : juin 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR7312008

Compilation : 31/12/2005

Mise à jour : 31/03/2006

Appelation du site : Gorges de la Frau et Bélesta

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 12/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 12/04/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 1,89500 (E 1°53'42'')
  • Latitude : 42,83833 (N 42°50'17'')
Superficie : 12 360 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 498 m.
  • Max : 1 929 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Aude (12%)
COMMUNES : Comus.

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Ariège (88%)
COMMUNES : Bélesta, Bénaix, Fougax-et-Barrineuf, Montségur, Prades.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 36%
Forêts mixtes 22%
Forêts caducifoliées 18%
Pelouses alpine et sub-alpine 14%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 2%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 2%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%

Autres caractéristiques du site

Ce site de moyenne montagne est composé pour l'essentiel de calcaires du secondaire, avec de nombreuses traces de dépôts glaciaires et post-glaciaires. 

Qualité et importance

L'avifaune de montagne est bien représentée sur ce site avec 14 espèces de l'annexe I qui s'y reproduisent, parmi lesquelles 6 espèces de rapaces diurne et 2 espèces de rapaces nocturnes. Trois autres espèces de rapace visées à l'annexe I fréquentent régulièrement le site pour s'y alimenter : le Gypaète barbu, le Vautour percnoptère et le Milan royal. Le site accueille également les trois espèces de galliformes de montagne. Le Grand Tétras et la Perdrix grise de montagne s'y reproduisent. Le Lagopède alpin y est présent en hiver mais sa nidification sur le site n'est pas prouvée. 

La zone de protection spéciale est une zone essentiellement forestière, composée de sapinières, hêtraies - sapinières, hêtraies, chênaies et pour une faible part, de pins à crochet.
	
Les milieux ouverts sont peu représentés avec des pelouses d'altitude et pâturages mais qui jouent un rôle fonctionnel essentiel en contribuant à l'alimentation de nombreuses espèces d'oiseaux. Le site dispose également de nombreuses falaises calcaires d'un grand intérêt pour la nidification des oiseaux.

Vulnérabilité

Le risque de déprise pastorale semble le principal facteur de vulnérabilité. Le développement touristique, s'il ne respectait pas les équilibres écologiques, pourrait également constituer une menace à moyen terme.