Logos SINP

FR7312009 - Vallées du Lis, de la Pique et d'Oô

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : mai 2019.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR7312009

Compilation : 31/12/2005

Mise à jour : 31/12/2005

Appelation du site : Vallées du Lis, de la Pique et d'Oô

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 24/03/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 24/03/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 0,57861 (E 0°34'42'')
  • Latitude : 42,73500 (N 42°44'05'')
Superficie : 10 515 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 720 m.
  • Max : 3 089 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Haute-Garonne (100%)
COMMUNES : Bagnères-de-Luchon, Castillon-de-Larboust, Cazeaux-de-Larboust, Saint-Aventin, Saint-Mamet.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses alpine et sub-alpine 35%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 22%
Forêts mixtes 21%
Forêts caducifoliées 13%
Forêts de résineux 7%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%

Autres caractéristiques du site

La zone de protection spéciale comprend trois vallons de haute montagne marqués  par l'érosion glaciaire et dominés par des sommets dépassant 3000 mètres d'altitude. Le site se compose de terrains calcaires comme de terrains métamorphiques. 

Qualité et importance

L'avifaune de montagne est bien représentée avec 11 espèces de l'annexe 1 se reproduisant régulièrement sur le site. Parmi ces espèces figurent des populations remarquables pour l'Aigle royal, la Chouette de Tengmalm, le Grand Tétras, le Lagopède alpin et, le Pic à dos blanc. Pour cette dernière espèce, selon les estimations considérées, l'effectif présent au sein du site pourrait représenter jusqu'à 15 % de la population nationale. Le site constitue aussi un territoire d'alimentation pour trois autres espèces de rapaces qui nichent à proximité : Gypaète barbu, Milan royal et Faucon pèlerin. La reproduction de cette dernière espèce est suspectée mais n'a pu être prouvée. 

Les milieux ouverts à semi-ouverts sont bien représentés par les estives et jouent un rôle fonctionnel essentiel en contribuant à l'alimentation de la majorité des espèces d'oiseaux. L'abondance de la hêtraie sapinière sur les versants boisées, très  pentus et relativement peu exploités constitue un habitat favorable aux espèces forestières montagnardes. Les falaises offrent des lieux de reproduction privilégiés aux espèces rupestres. 

Vulnérabilité

Le développement des activités touristiques sur ce site pourrait constituer un facteur de vulnérabilité. L'utilisation pastorale du site assure un équilibre entre milieux ouverts et semi-ouverts.