Logos SINP

FR7312013 - Gorges de la Truyère

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : juin 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR7312013

Compilation : 31/01/2006

Mise à jour : 31/03/2006

Appelation du site : Gorges de la Truyère

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 12/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 12/04/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,68389 (E 2°41'02'')
  • Latitude : 44,75694 (N 44°45'24'')
Superficie : 16 681 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 220 m.
  • Max : 971 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Aveyron (100%)
COMMUNES : Brommat, Campouriez, Cantoin, Entraygues-sur-Truyère, Espeyrac, Fel, Lacroix-Barrez, Montézic, Saint-Amans-des-Cots, Sainte-Geneviève-sur-Argence, Saint-Hippolyte, Saint-Symphorien-de-Thénières, Taussac, Thérondels.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 52%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 24%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 10%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 5%
Autres terres arables 4%
Pelouses sèches, Steppes 3%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%

Autres caractéristiques du site

Le site est caractérisé au centre par la vallée de la Truyère, d'orientation nord-est / sud-ouest, où alternent des terrains métamorphiques et sédimentaires. En rive gauche comme en rive droite, le site intègre des plateaux, constitués de sols d'origine volcanique. 

Qualité et importance

Douze espèces de l'annexe 1 se reproduisent régulièrement sur le site, parmi lesquelles 8 espèces de rapaces. Le site accueille notamment des rapaces forestiers tels que l'Aigle botté, le Circaète Jean le Blanc ou le Milan royal, dont les populations sont très probablement sous-estimées dans l'état actuel des connaissances. Le site constitue en outre une voie de migration importante. Il s'agit probablement du troisième site français pour la migration post-nuptiale du Milan royal. 
Les boisements de feuillus et les milieux rupestres situés dans les gorges offrent des lieux de reproduction pour la plupart des espèces de l'annexe 1. Les plateaux où alternent culture et prairies bénéficient d'un maillage bocager encore relativement dense et favorable à l'alimentation de la plupart des espèces de rapaces. 

Vulnérabilité

Le maintien du bocage constitue un enjeu à moyen terme pour ce site. Le développement des activités touristiques représente une seconde problématique qui mérite une attention particulière.