Logos SINP

FR8201634 - Lande tourbeuse des Oignons

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201634

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 01/08/2017

Appelation du site : Lande tourbeuse des Oignons

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 17/10/2008
  • ZSC : Dernier arrêté : 17/10/2008
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,93472 (E 4°56'04'')
  • Latitude : 46,39972 (N 46°23'58'')
Superficie : 20 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 202 m.
  • Max : 204 m.
  • Moyenne : 203 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Ain (100%)
COMMUNES : Boz.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 60%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 40%

Autres caractéristiques du site

Ce milieu est qualifié de lande tourbeuse, et non de tourbière, car la saturation en eau n’est pas permanente et les sphaignes ne forment pas un tapis continu. La couche de matière organique est presque absente. Il y a présence de sous-arbrisseaux sempervirents : les callunes.

La commune de Boz fait partie du domaine bressan, bassin tertiaire constitué d’une épaisse série argilo-marneuse. La lande tourbeuse des Oignons, quant à elle, repose sur un ensemble sableux connu dans la région sous l’appellation « Sables de Manziat ».
La commune de Boz possède la quasi-totalité de la zone. Une partie de la zone nord est en location (porcherie).

Le caractère humide de cette lande, formation inhabituelle sur sable, peut s’expliquer par la présence à faible profondeur d’un niveau argileux. Conjugué à un climat pluvieux et une topographie favorable, « les oignons » constituent une dépression où s’accumulent les eaux de pluies avec toutefois un bassin versant très réduit. La réserve en eau est donc dépendante du climat.

La flore, spécifique, se développe sur un milieu très oligotrophe.
La lande tourbeuse est entourée de milieux périphériques où se développent des formations boisées spontanées (Bouleau verruqueux, Aulne glutineux, Cerisier à grappes, Saules, Robiniers). Des plantations sont également effectuées.

Qualité et importance

Outre le fait d’être une formation originale à cette altitude, la lande tourbeuse des Oignons sur la commune de Boz est l’un de ces milieux reliques dont beaucoup ont disparu suite, entre autres, à l’évolution des pratiques humaines. La lande est d’un intérêt écologique non négligeable de part sa structure végétale et sa position isolée au milieu d’espaces boisés. C’est donc dans ce milieu de lande, où fluctuent différentes hauteurs d’eau selon la micro-topographie, que réside l’intérêt des "Oignons". Cette particularité permet le développement d’une flore hygrophile exceptionnelle.

La lande tourbeuse de Boz constitue l’une des plus grandes densités françaises de Lycopode inondé ou des tourbières (Lycopodiella inundata). On en rencontre à certaines périodes sur une surface de 800 m².

La lande constitue une zone relictuelle pour certaines espèces animales menacées par la disparition de ces milieux tourbeux. C’est un milieu complémentaire pour l’avifaune (zone de chasse, d’alimentation...). C’est un site remarquable pour les reptiles et en particulier les sauriens. Enfin, sur Boz, l’ensemble des fossés et des mares, permanentes ou non, représente un potentiel élevé d’habitats pour les amphibiens. Ils permettent la migration d’individus lors de fortes variations écologiques.

Vulnérabilité

Une porcherie s’étend sur une partie de la lande tourbeuse.

Tout un secteur de la lande tourbeuse est envahi par le Solidage verge d’or. Le groupement floristique en place se banalise et s’appauvrit considérablement face au développement rapide de cette espèce.

L’extension boisée due à l’abandon des activités humaines demeure la principale menace pesant sur ce milieu (proximité de semanciers). Elle est préjudiciable au cortège floristique de la lande par l’assèchement qu’elle provoque et l’ombre des feuillages.

De nombreux réseaux de draînage sont à noter.