Logos SINP

FR8201690 - Grotte à chauves-souris des Sadoux

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201690

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 15/10/2013

Appelation du site : Grotte à chauves-souris des Sadoux

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/07/2008
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2009
  • ZSC : premier arrêté : 23/09/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 23/09/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 23 septembre 2014 portant décision du site Natura 2000 Grotte à chauves-souris des Sadoux (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,24980 (E 5°14'59'')
  • Latitude : 44,61920 (N 44°37'09'')
Superficie : 1 313 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 477 m.
  • Max : 1 234 m.
  • Moyenne : 832 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Drôme (100%)
COMMUNES : Chaudière, Pradelle, Rochefourchat, Saint-Benoit-en-Diois, Saint-Nazaire-le-Désert.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 38%
Forêts caducifoliées 37%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 9%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 6%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 4%
Forêts mixtes 3%
Autres terres arables 1%
Prairies ameliorées 1%
Pelouses sèches, Steppes 1%

Autres caractéristiques du site

La grotte des Sadoux (principale grotte du site) est située dans le Diois (Drôme), sur la commune de Pradelle, sur le territoire de la forêt domaniale de la Roanne. L'entrée de la cavité, orientée à l'est, se situe à 840 m d'altitude sur un coteau de forte pente de la vallée de la Courance. 

Creusée par l'action récurrente de la tectonique et de la dissolution du calcaire par l'eau, cette grotte est une vaste cavité qui présente un développement souterrain total de 310 m.

Le sentier qui y mène est peu marqué et passe dans des barres rocheuses, ce qui rend son accès relativement difficile. Les terrains environnant la cavité sont constitués de zones rocheuses, de garrigues et de boisements de chênes pubescents et de pins sylvestres.

Qualité et importance

Les espèces de Chiroptères d’intérêt communautaire sont au nombre de huit ; parmi elles, trois se reproduisent de manière certaine sur le site (Grand murin, Petit murin et Minioptère de Schreibers). Les autres espèces sont connues soit par observations d’individus en transit ou en hibernation dans les cavités, soit par contacts d’individus en chasse. Les effectifs réels de ces espèces sont difficiles à estimer et leur reproduction peut être envisagée sur le site ou en périphérie compte tenu de la régularité des contacts et des milieux favorables présents.

L’état de conservation des trois espèces se reproduisant dans la cavité peut être considéré comme relativement favorable sur le site de la grotte des Sadoux du fait de la protection physique de leur gîte. Cependant la disponibilité en terrains de chasse favorables sur un périmètre cohérent avec leurs exigences écologiques demeure inconnue. Cette disponibilité est essentielle pour l’avenir de ces espèces.

De même, pour les autres Chiroptères contactés sur le site, un manque de connaissance certain limite l’évaluation de leur état de conservation. Pour les rhinolophes, la tendance globale y compris localement est une diminution du nombre de gîtes du fait de la restauration du bâti ou sa désaffection entraînant sa dégradation et sa disparition (ruines des bâtiments les plus anciens). L’état de conservation à l’échelle biogéographique est pour toutes les espèces défavorable mauvais, sauf pour le Murin à oreilles échancrées (défavorable inadéquat).

Dans un cadre plus large, les listes rouges nationales et régionales donnent des statuts de conservation assez préoccupants pour la plupart de ces espèces.

Le Minioptère de Schreibers fait l’objet de préoccupations majeures (« vulnérable » au niveau national et « en danger » au niveau régional) par rapport au faible nombre de sites occupés en France. Chaque site de reproduction ou d’hibernation rassemble généralement une part importante de la population nationale. Ainsi, la colonie de reproduction de la grotte des Sadoux représente 2 % de la population nationale.

L’enjeu naturaliste primordial du site réside dans le maintien, voire le renforcement, des populations de chauves-souris qui fréquentent la cavité. Cette finalité s’oriente autour de deux axes de travail indissociables : la préservation d’un gîte accueillant et la disponibilité en terrains de chasse favorables.

La grotte des Sadoux bénéficie à la fois d’un statut de protection réglementaire (Réserve Naturelle Régionale) et d’une protection physique au travers de la grille interdisant l’accès au réseau souterrain. Ces mesures de protection garantissent donc la pérennité de ces populations remarquables de chauves-souris. La gestion du site s’attachera ainsi à veiller au respect de la réglementation en vigueur et à maintenir les ouvrages de protection en état fonctionnel.

Outre le maintien d’un gîte accueillant, la conservation des chauves-souris liées à la grotte repose sur la disponibilité en territoires de chasse et en couloirs de circulation à proximité immédiate de la cavité. Une attention toute particulière sera donc portée sur les milieux préférentiellement exploités par les Chiroptères à la fois pour se nourrir et pour se déplacer.

Concernant les effectifs des Petits et Grands Murins de la grotte des Sadoux,600 à 800 individus ont été comptabilisés au total pour les 2 espèces confondues. Lors des inventaires, il est impossible de déterminer la répartition de cet effectif global entre les 2 espèces. Les données mentionnées "entre 300 et 400 individus de Petit murins (espèce 1307)" et "entre 300 et 400 individus de Grand murins (espèce 1324)" correspondent donc à une moyenne, la distinction entre les 2 espèces étant très difficile.

Vulnérabilité

Toutes les espèces de chauves-souris présentes sur le site sont vulnérables aux dérangements que peuvent occasionner les visiteurs, surtout pendant les périodes d'hivernage et de reproduction.

Au début des années 90, une grille a été posée par la FRAPNA à l'entrée de la grotte des Sadoux, afin de garantir la tranquillité des espèces de chiroptères la fréquentant.