Logos SINP

FR8201703 - Massif de la Tournette

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201703

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 04/05/2017

Appelation du site : Massif de la Tournette

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/2006
  • pSIC : dernière évolution : 31/03/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 25/01/2008
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 25/01/2008
  • ZSC : premier arrêté : 23/08/2010
  • ZSC : Dernier arrêté : 23/08/2010
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,27667 (E 6°16'36'')
  • Latitude : 45,83361 (N 45°50'00'')
Superficie : 4 658 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 777 m.
  • Max : 2 351 m.
  • Moyenne : 1 448 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 95%

Continentale : 4%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Haute-Savoie (100%)
COMMUNES : Alex, Balme-de-Thuy, Bluffy, Clefs, Faverges, Saint-Ferréol, Serraval, Talloires, Thônes.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts de résineux 35%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 25%
Pelouses alpine et sub-alpine 24%
Forêts mixtes 5%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 4%
Forêts caducifoliées 2%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%
Autres terres arables 1%

Autres caractéristiques du site

Ce promontoire calcaire, situé dans le prolongement des anticlinaux de Parmelan, Sous-Dine, Glières, est limité à l'ouest par la cluse d'Annecy et au nord par la vallée du Fier.
C'est un bel ensemble de forêts montagnardes et subalpines, dont la forêt domaniale de Thônes. On note la présence de hautes falaises calcaires et d'éboulis, mais aussi de combes " sauvages " très pentues et boisées, ainsi que de landes et pelouses (utilisées comme alpages). 
Bien que très proche de l'agglomération d'Annecy (Haute-Savoie), ce petit massif à la silhouette tutélaire, qui culmine à 2351 m au célèbre " Fauteuil ", est resté dans l'ensemble bien préservé.
Les étages collinéen, montagnard et subalpin y sont bien représentés, ainsi qu'au sommet la zone alpine, avec un cortège d'espèces de haute altitude.

Qualité et importance

L'intérêt remarquable de ce site a été reconnu à travers l'inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2 et de type 1.

On répertorie sur le massif de la Tournette au moins 19 habitats naturels dits d'intérêt communautaire, dont 5 prioritaires.

Il s'agit principalement de milieux forestiers, ici très bien représentés (forêts de pins de montagne, hêtraies neutrophiles, pessières subalpines), de falaises calcaires, d'éboulis, de milieux rocheux et de grottes, mais aussi de landes, de pelouses et prairies héritées des pratiques agricoles ancestrales.
La variété et le bon état de conservation des milieux forestiers constituent l'un des points forts du massif. Il en est de même pour les pelouses sur calcaire (en particulier les pelouses sèches à basse altitude).
Les milieux ouverts sont entretenus par une agriculture traditionnelle encore bien présente.

En matière de flore, le massif abrite des stations de deux espèces d'intérêt communautaire emblématiques : le Sabot de Vénus et le Chardon bleu (Panicaut des Alpes ou " Reine des Alpes ").

Les vastes secteurs boisés accueillent par ailleurs l'ensemble des ongulés sauvages  de basse altitude ; ils sont donc potentiellement très favorables au Lynx d'Europe.

Le site est actuellement dans un état de conservation favorable.

Vulnérabilité

Les milieux forestiers et les pelouses sur calcaire sont variés et en bon état de conservation.
Certaines prairies ou landes ouvertes sont cependant en voie de régression.
Pour conserver les alpages et autres milieux ouverts, il convient de favoriser le maintien des pratiques d'élevage (élevage laitier notamment sur ce secteur).