Logos SINP

FR8201729 - Marais du Val d'Ainan

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201729

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 30/07/2014

Appelation du site : Marais du Val d'Ainan

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2010
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 18/11/2011
  • ZSC : premier arrêté : 20/11/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 20/11/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 20 novembre 2014 portant décision du site Natura 2000 Marais du Val d'Ainan (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,59774 (E 5°35'51'')
  • Latitude : 45,43520 (N 45°26'06'')
Superficie : 247 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 409 m.
  • Max : 465 m.
  • Moyenne : 444 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Isère (100%)
COMMUNES : Chirens, Massieu, Saint-Geoire-en-Valdaine.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 30%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 30%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 30%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 5%

Autres caractéristiques du site

Ce site constitue un des complexes marécageux les plus riches du département de l’Isère par la juxtaposition de milieux humides liés à la dynamique de la rivière Ainan, la variété des sols tourbeux et argileux et la diversité des types d’exploitation traditionnels.

Les gisements de tourbe présentent un intérêt paléoécologique unique par la sédimentation de plus de 12 000 années de grains de pollen et la présence d’une strate correspondant à l’éruption de l’Eifel (volcan allemand) datant de 12 000 ans.

Qualité et importance

Le site constitue un des complexes marécageux les plus riches du département de l'Isère. 
Le marais se caractérise par deux grands ensembles :
1. Les milieux humides sur tourbe, remarquables par leur dimension et représentant un patrimoine de premier plan à la dimension régionale, voire nationale. 
2. le système aquatique de l'Ainan qui constitue, avec son réseau de fossés, un patrimoine naturel, halieutique et de ressources en eau remarquable.

La flore et la faune du site lui confèrent un intérêt écologique exceptionnel.

Les prairies tourbeuses abritent plusieurs orchidées rarissimes comme le Liparis de Loisel (d'intérêt communautaire) ou la Spiranthe d'été (protégée au niveau national), ainsi qu'une libellule, l'Agrion de Mercure, et des papillons inféodés à ces milieux : l'Azuré des paluds et l'Azuré de la Sanguisorbe, tous trois d'intérêt communautaire et protégés au niveau national.

Les biotopes aquatiques courants et stagnants accueillent une faune remarquable d'amphibiens comme le Triton crêté ou le Sonneur à ventre jaune (non contacté récemment) et de poissons : Lamproie de Planer et Chabot, espèces d'intérêt communautaire indicatrices d'une bonne qualité des eaux. Les forêts alluviales d'aulnes et frênes ainsi que la Renoncule grande douve (protégée) contribuent aussi à la valeur patrimoniale de cette zone humide.

Par sa présence et les pratiques mises en place, l'agriculture participe au maintien de la biodiversité. Les prairies permanentes entretenues par fauche et/ou pâture permettent la conservation des prairies maigres de fauche, habitat reconnu d'intérêt communautaire, et favorisent la présence de l'emblématique Courlis cendré et d'une espèce de papillon paléarctique d'intérêt communautaire : le Cuivré des marais.

Sur ce site ont été inventoriés 6 habitats d'intérêt communautaire, dont 3 prioritaires :
Forêts alluviales à aulnaies-frênaies (91EO*),  tourbières boisées (91DO*), prairie à Molinie sur argile calcaire (6410), prairies maigres de fauche de basse altitude (6510), Marais calcaires à Marisque et Carex de Daval (7210*),  tourbières basses alcalines (7230).

De plus a été notée la présence de 13 espèces d'intérêt communautaire :
- 2 espèces d'amphibiens (le Triton crêté et le Sonneur à ventre jaune), 
- 2 espèces de poissons (Lamproie de Planer et Chabot), 
- 2 espèces de chauves-souris (Petit murin et Grand murin),
- 4 espèces de papillons (en plus des 3 cités plus haut, un papillon de nuit : la Laineuse du prunellier),
- 1 espèce de libellules (Agrion de Mercure), 
- 1 crustacé (Ecrevisse à pattes blanches), 
- 1 plante : le Liparis de Loisel.

Le Sonneur à ventre jaune et l'Ecrevisse à pattes blanches doivent être considérés comme des espèces " potentielles ", car leur présence sur le site n'a pas été confirmée récemment.

Vulnérabilité

Vulnérabilité :

Fragilité du site lié au maintien de la qualité des eaux de l'ensemble de la zone concernée par des pratiques agricoles. Mais le coeur patrimonial du site est sous maîtrise foncière du Conseil général de l'Isère et géré par le conservatoire d'espaces naturels de l'Isère (AVENIR).