Logos SINP

FR8201736 - Marais à Laiche bicolore, prairies de fauche et habitats rocheux du Vallon du Ferrand et du Plateau d'Emparis

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201736

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 06/05/2014

Appelation du site : Marais à Laiche bicolore, prairies de fauche et habitats rocheux du Vallon du Ferrand et du Plateau d'Emparis

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 22/08/2006
  • ZSC : Dernier arrêté : 22/08/2006
Texte de référence
Arrêté de création du 22 août 2006 portant décision du site Natura 2000 Marais à Laiche bicolore, prairies de fauche et habitats rocheux du Vallon du Ferrand et du Plateau d'Emparis (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,20750 (E 6°12'26'')
  • Latitude : 45,07580 (N 45°04'32'')
Superficie : 2 412 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 114 m.
  • Max : 3 445 m.
  • Moyenne : 2 289 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Isère (100%)
COMMUNES : Besse, Clavans-en-Haut-Oisans, Mizoën.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses alpine et sub-alpine 35%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 30%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 15%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 6%
Pelouses sèches, Steppes 4%
Forêts caducifoliées 3%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 3%
Forêts de résineux 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 2%

Autres caractéristiques du site

La zone proposée actuellement concerne les sites classés d'Emparis et du Lac des Quirlies ainsi que la forêt RTM de Besse.

A la limite du Dauphiné et de la Savoie, des Préalpes et des massifs internes, les Grandes Rousses et le Plateau d’Emparis forment une saillie très originale à l’est de Belledone.

Le site se décline en deux zones structurales : à l’ouest, les versants de l’arête cristalline des Grandes Rousses coiffées de glaciers et parcourus d’éboulis, à l’est une vaste zone de "silence" tectonique dont l’épaisse couverture sédimentaire a été mollement plissée et où dominent de grandes coupoles et vastes auges peu profondes. La lithologie est très diversifiée : roches cristallines et cristallophyliennes (amphibolites, gneiss migmatiques, micaschistes,...) et sédimentaires (grès, conglomérats, dolomies, gypse du Trias, Lias calcaires et schisteux à fossiles).

Qualité et importance

La situation géographique du site, sa diversité géologique, ses altitudes élevées ont favorisé l’extension d’une flore alpine très riche. De beaux amas de tuf et plusieurs zones de tourbières constituent un intérêt certain.

Les marais à Laiche bicolore du Vallon du Ferrand et du Rif tord représentent les joyaux de ce site, puisque ce sont les seules stations de Laiche bicolore et d’Avoine odorante du département de l’Isère.

L’activité humaine, en maintenant des prairies de fauche à des altitudes élevées, fait également partie du patrimoine à préserver. De même le pâturage extensif entretient les marais (Tourbières basses alcalines 7230, formations pionnières alpines du Caricion bicolore, Caricion bicoloris-atrofuscae 7240) en limitant notamment le développement des saules (Salix ssp). En revanche, une charge pastorale trop forte pourrait les dégrader, certains sols meubles étant très sensibles au piétinement.
Le maintien des pelouses sur calcaires (habitats 6170 et 6210) est tributaire du pastoralisme qui en limite l'embroussaillement. En cas d’abandon du pâturage, les formations herbeuses sèches 6210 évoluent en effet très rapidement vers des landes à Genévrier (Juniperus nana et Juniperus sabina) ou vers des fourrés arbustifs à églantiers (Rosa spp) et Epine vinette (Berberis vulgaris). Sans pâturage, les pelouses calcaires alpines et subalpines 6170 seraient soumises à une forte colonisation par les ligneux, notamment par les bouleaux (Betula ssp.).

Les habitats de tuffières (7220) et les versants méridionaux couverts de végétation steppique (station de lavande) complètent la richesse de cet ensemble et en font un site remarquable.

Plusieurs types d’habitats rocheux sont présents sur ce site en surface notable et en général en bon état de conservation, voire en très bonne état : éboulis siliceux (8110), éboulis calcaires et de schistes calcaires (8120), éboulis ouest-méditerranéens et thermophiles (8130), ainsi que des pentes rocheuses avec végétation chasmophytique calcaires (8210) ou siliceuses (8220).

Comme l'ensemble des glaciers alpins, ceux de ce site sont en régression et connaissent un recul, peut-être une conséquence de l'effet de serre.

Des prospections auront lieu au cours de l'été 2014 concernant les Odonates (Libellules) et les Lépidoptères (Papillons diurnes) en vue de l'actualisation du document d'objectifs qui date de décembre 2003 (validé en juin 2005). La présence de la Leucorrhine à gros thorax (Leucorrhinia pectoralis) sera à confirmer à cette occasion.
Les surfaces des habitats présents sur le site sont des estimations, le périmètre d'études ayant été beaucoup plus vaste (environ 9000 hectares). Un état des lieux plus précis doit être réalisé par le CBNA (Conservatoire botanique national alpin) au cours de l'été 2014.  

Vulnérabilité

Vulnérabilité : 

- Localement intensification du pastoralisme.
- Risque d'abandon de la fauche.
- Accroissement de la fréquentation touristique.