Logos SINP

FR8201770 - Réseau de zones humides, pelouses, landes et falaises de l'avant-pays savoyard

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201770

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 03/06/2016

Appelation du site : Réseau de zones humides, pelouses, landes et falaises de l'avant-pays savoyard

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 30/08/2016
  • ZSC : Dernier arrêté : 30/08/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,71070 (E 5°42'38'')
  • Latitude : 45,66440 (N 45°39'51'')
Superficie : 3 151 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 225 m.
  • Max : 1 409 m.
  • Moyenne : 504 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 35%

Continentale : 64%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Savoie (100%)
COMMUNES : Aiguebelette-le-Lac, Attignat-Oncin, Ayn, Balme, Billième, Bridoire, Champagneux, Chanaz, Conjux, Corbel, Dullin, Gerbaix, Gresin, Jongieux, Lépin-le-Lac, Loisieux, Lucey, Marcieux, Nances, Novalaise, Rochefort, Saint-Alban-de-Montbel, Saint-Christophe, Sainte-Marie-d'Alvey, Saint-Jean-de-Chevelu, Saint-Maurice-de-Rotherens, Saint-Paul, Saint-Pierre-de-Curtille, Saint-Pierre-d'Entremont, Traize, Verel-de-Montbel, Vimines, Yenne.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 55%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 17%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 6%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 6%
Forêts mixtes 4%
Prairies ameliorées 4%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 3%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 2%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 2%
Pelouses sèches, Steppes 1%
Autres terres arables 0%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 0%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 0%

Autres caractéristiques du site

Ce réseau se situe dans les chaînons calcaires de l’avant-pays savoyard. Il englobe des marais neutro-alcalins localisés dans les dépressions marneuses et des coteaux exposés au sud et au sud-ouest. 
Le site est localisé sur 2 zones biogéographiques : le domaine alpin et le domaine continental (majoritairement).

Qualité et importance

Les zones humides de l'avant-pays savoyard présentent des étendues d’eau libre, des roselières, des prairies humides et des cariçaies encore fauchées et des faciès d’embroussaillement plus ou moins évolués.

Le troisième lac naturel français, le lac d’Aiguebelette, fait partie intégrante de ce réseau.

Sur les coteaux se succèdent des pelouses chaudes et sèches, des landes à genévrier, des pentes colonisées par le buis et surmontées par des falaises de calcaire massif.

L’ensemble de ces sites dispersés permet de regrouper sur une surface totale limitée un échantillonnage exceptionnel d'habitats d’intérêt communautaire (15 habitats ont été recensés sur ce site, dont 3 prioritaires).

On note également la présence d'un grand nombre d'espèces d'intérêt communautaire : 
3 poissons ;
1 amphibien : le Sonneur à ventre jaune ;
1 plante : le Liparis de Loesel ;
8 invertébrés : 7 insectes, dont 4 espèces de papillons, et 1 crustacé : l'Ecrevisse à pattes blanches ;
9 mammifères, dont 6 des 10 espèces de chiroptères de l'annexe II présents en Rhône-Alpes.
Pour ces derniers, l'intérêt du site en hivernage est lié à la variété des espèces qui fréquentent les cavités naturelles, les boisements et les milieux bocagers du réseau, plus qu'aux effectifs des populations qui se limitent à quelques dizaines d'individus. 

Vulnérabilité

Vulnérabilité :

- Intensification agricole
- Exploitation forestière
- Régression des roselières
- Fermeture des zones de marais.