Logos SINP

FR8201774 - Tourbière des Creusates

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8201774

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 04/09/2017

Appelation du site : Tourbière des Creusates

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2003
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2003
  • ZSC : premier arrêté : 22/08/2006
  • ZSC : Dernier arrêté : 22/08/2006
Texte de référence
Arrêté de création du 22 août 2006 portant décision du site Natura 2000 Tourbière des Creusates (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,02944 (E 6°01'45'')
  • Latitude : 45,68694 (N 45°41'12'')
Superficie : 12 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 317 m.
  • Max : 1 334 m.
  • Moyenne : 1 325 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Savoie (100%)
COMMUNES : Saint-François-de-Sales.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 100%

Autres caractéristiques du site

La tourbière des Creusates, située dans le massif subalpin des Bauges, est insérée sur un plateau calcaire. Une cuvette, remblayée et rendue imperméable par des argiles de décalcification et des dépôts morainiques, abrite la tourbière. La végétation s’organise en ceinture autour d’une dépression centrale colonisée par des formations végétales très humides.

Qualité et importance

L’originalité du site des Creusates réside dans le fait qu’il constitue la plus grande et la plus intéressante tourbière du massif des Bauges, la dernière tourbière importante en allant vers le sud dans les massifs subalpins et, probablement, le secteur où la proportion des groupements pionniers est la plus importante par rapport à l’ensemble des tourbières du nord des Alpes françaises.

L’intérêt botanique de la tourbière est à l’origine de sa protection par un arrêté de biotope. Les études écologiques réalisées sur cette tourbière la classent comme la plus importante tourbière des massifs subalpins de Savoie. Les stades pionniers particulièrement étendus d’affinité floristique boréo-arctique permettent de classer ce site parmi les tourbières de transition.

Vulnérabilité

Faible du fait de la gestion conservatoire qui se pratique sur le site.