Logos SINP

FR8202006 - Prairies humides et forêts alluviales du Val de Saône aval

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8202006

Compilation : 31/05/2008

Mise à jour : 04/07/2014

Appelation du site : Prairies humides et forêts alluviales du Val de Saône aval

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2011
  • SIC : Première publication au JO UE : 16/11/2012
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 16/11/2012
  • ZSC : premier arrêté : 22/12/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 22/12/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 22 décembre 2014 portant décision du site Natura 2000 Prairies humides et forêts alluviales du Val de Saône aval (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,75229 (E 4°45'08'')
  • Latitude : 46,07417 (N 46°04'27'')
Superficie : 1 041 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 168 m.
  • Max : 176 m.
  • Moyenne : 170 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Ain (11%)
COMMUNES : Genouilleux, Guéreins, Montmerle-sur-Saône.

DEPARTEMENT : Rhône (89%)
COMMUNES : Arnas, Belleville, Saint-Georges-de-Reneins, Taponas.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 32%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 23%
Autres terres arables 22%
Forêts caducifoliées 9%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 9%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 3%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%

Autres caractéristiques du site

A la fin du secondaire, l'émergence du Jura et du Morvan donnent naissance au lac bressan. C'est dans cette cuvette, comblée au quaternaire par des sédiments glaciaires, que la Saône va établir son cours. Son régime particulier va se traduire par des périodes d'alluvionnement et des périodes de creusement constituant ainsi des terrasses.
Le Val de Saône représente une entité géomorphologique conséquente :
290 000 ha susceptibles d'être inondés pour un bassin versant d'environ 
3 000 000 ha.

Qualité et importance

La configuration très plane du Val de Saône permet des crues durant plusieurs semaines.

Le cortège d'espèces végétales et animales présent sur le site est tout à fait remarquable du fait de cette dynamique fluviale :
- exposition régulière aux crues d'hiver et de printemps,
- rétention d'eau de longue durée à cause des facteurs topographie - sol - climat, combinés à des pratiques agricoles traditionnelles extensives (fauche tardive, pâturage estival et automnal).

Le site du Val de Saône constitue l'un des plus remarquables ensembles écologiques de Rhône-Alpes. Le patrimoine naturel actuel est intimement lié à la dynamique de la Saône et à l'agriculture, restée très présente sur le territoire.

Les prairies humides constituent l'un des principaux milieux, qui conditionnent la conservation de ce patrimoine naturel remarquable.

La présence de plusieurs espèces menacées à l'échelle régionale, nationale, européenne, voire mondiale (figurant notamment sur liste rouge) confirme l'intérêt écologique de ce secteur.

Vulnérabilité

Vulnérabilité : 

Dans cette plaine inondable, les prairies sont en régression constante, au profit des cultures maraîchères et céréalières, boisements, infrastructures industrielles et urbaines qui tentent de lutter, par divers aménagements, contre les contraintes du milieu. Les agriculteurs de type mixte éleveur-céréalier ou éleveur sont relativement âgés et un renouvellement des chefs d'exploitations se fera dans les années à venir. Le site permettra de maintenir des possibilités d'agriculture extensive.

Particularité de la zone : le site est encadré par une agglomération (CAVIL) et Belleville, qui ont un fort développement urbain et industriel, très consommateur d'espace.
L'autoroute A6, construite dans les années 1960, coupe le site en deux (enjeu corridor écologique).
Le site est encadré au nord et au sud par des gravières : celle du nord est en cours de réhabilitation après exploitation (plan d'eau avec des pentes douces), et celle du sud, en cours d'exploitation, fait l'objet, suite à une étude d'incidences lors de l'autorisation, d'un suivi biodiversité et de hauteur d'eau de la nappe afin de détecter les effets notables sur le site.

De plus, la dynamique fluviale est " contrariée " : baisse de 65cm du niveau de la nappe consécutive à une modification de la gestion des hauteurs d'eau entre les barrages de Dracé et de Couzon en 1970.
Le DOCOB prévoit des actions de reconnections des milieux avec ces hauteurs d'eau avec, par exemple, la restauration de frayères à Brochet.