Logos SINP

FR8202008 - Vallons et combes du Pilat rhodanien

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8202008

Compilation : 31/05/2011

Mise à jour : 26/08/2014

Appelation du site : Vallons et combes du Pilat rhodanien

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/05/2015
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2015
  • SIC : Première publication au JO UE : 09/12/2016
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 09/12/2016
  • ZSC : premier arrêté : 30/12/2016
  • ZSC : Dernier arrêté : 30/12/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,68294 (E 4°40'58'')
  • Latitude : 45,42570 (N 45°25'32'')
Superficie : 1 203 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 158 m.
  • Max : 778 m.
  • Moyenne : 375 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Loire (100%)
COMMUNES : Bessey, Chapelle-Villars, Chavanay, Chuyer, Lupé, Maclas, Malleval, Pélussin, Saint-Appolinard, Saint-Michel-sur-Rhône, Saint-Pierre-de-Bœuf, Véranne, Vérin.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 55%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 15%
Pelouses sèches, Steppes 10%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 5%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 3%
Forêts de résineux 2%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 2%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 1%

Autres caractéristiques du site

Bien visibles depuis la vallée fluviale, les vallons perpendiculaires au Rhône apparaissent comme les échelons d'un gradient climatique méridional, chaque côtière de vallon formant la "limite nord" d'espèce végétales méditerranéennes. 

Qualité et importance

La plupart des vallons encaissés sont restés en partie vierges d'activité humaine, surtout les secteurs les plus difficiles d’accès. Les quelque secteurs de pente, autrefois mis en valeur par l'homme, ont été abandonnés et sont recolonisés par les landes et les pelouses. Les flancs des vallons sont essentiellement forestiers avec chênaie-charmaie, chênaie-hêtraie et hêtraies sur les flancs des vallons et les versants exposés au sud. Les forêts de ravins occupent les versants les plus encaissés et les forêts humides suivent les ruisseaux.

L’alternance entre milieux humides et secs, milieux ouverts ou milieux forestiers, forme une mosaïque de milieux favorable à de nombreuses espèces. Les versants exposés au sud accueillent plusieurs espèces méridionales en limite Nord de leur aire de répartition : reptiles, insectes. Le caractère forestier associé aux faibles interventions sylvicoles, notamment sur les secteurs les plus pentus, sont bénéfiques pour la reproduction de nombreux rapaces, de certains mammifères tels que les chauves-souris et de nombreux insectes saproxylophages. En fond de vallon, les ruisseaux abritent de rares stations d’Ecrevisses à pieds blancs en tête de bassin, et pourraient être recolonisés par la Loutre.

Les milieux semi-naturels trouvés sur les plateaux qui entourent chaque combe complètent la capacité d’accueil du site. Les nombreuses prairies naturelles, de même que les traditionnels vignobles en terrasses, assurent une liaison entre les ravins indispensable pour le déplacement des espèces. Ce sont aussi des territoires de chasse pour certains rapaces ou chauves-souris qui nichent dans les combes.
La présence du Petit Murin et du Murin de Bechstein reste à confirmer.

Vulnérabilité

Vulnérabilité :

- Risque de fermeture du milieu : les pelouses doivent être maintenues, de même que les landes.
- Maintien des habitats forestiers : gestion sylvicole raisonnée pour favoriser les essences originelles par rapport au robinier et maintenir du bois mort.
- Amélioration de la qualité de l’eau des ruisseaux et des milieux naturels associés.