Logos SINP

FR8212029 - Plateau de Beauregard

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : juin 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR8212029

Compilation : 30/06/2012

Mise à jour : 24/03/2016

Appelation du site : Plateau de Beauregard

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 17/05/2016
  • ZPS : Dernier arrêté : 17/05/2016
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 6,39028 (E 6°23'25'')
  • Latitude : 45,88417 (N 45°53'03'')
Superficie : 413 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 315 m.
  • Max : 1 720 m.
  • Moyenne : 1 574 m.
Régions biogéographiques :
Alpine : 100%

REGION : RHÔNE-ALPES
DEPARTEMENT : Haute-Savoie (100%)
COMMUNES : Clusaz, Manigod, Thônes.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses alpine et sub-alpine 9%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 6%
Forêts caducifoliées 5%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 0%
Forêts de résineux 46%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 23%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 10%

Autres caractéristiques du site

Le plateau de Beauregard est un plateau gréseux au relief doux. Les habitats, dominés par les forêts, les landes et les pelouses, sont dans l'ensemble très humides, avec notamment des pessières sur sphaignes et différents types de tourbières (tourbières acides, tourbières de pente, toubières basses et tourbières alcalines).

Qualité et importance

Ce site a été identifié depuis longtemps comme un site à forte valeur écologique. Inscrit à l'inventaire ZNIEFF, le Plateau de Beauregard a intégré le réseau Natura 2000 dès 1998, mais seulement au titre de la directive Habitats et pour une surface de 87 ha. 

La zone proposée pour intégrer le réseau Natura 2000 au titre de la directive Oiseaux correspond à l'ensemble du plateau de Beauregard, qui comprend deux secteurs protégés par Arrêtés de Biotope, couvrant 20% de la surface du site : le plateau des Follières (de 74 ha) et la tourbière de la Colombière ou de Beauregard (de 7 ha).

Avec 7 espèces d'intérêt communautaire figurant à l’annexe I de la directive Oiseaux (Gélinotte des bois, Tétras lyre, Faucon pèlerin, Bondrée apivore, Chevêchette d’Europe, Aigle royal et Pic noir), le site offre une remarquable richesse écologique. 

Des études complémentaires sont nécessaires pour améliorer les connaissances sur les espèces présentes sur le site (effectifs, statut…) et préciser leur répartition, notamment celle des Galliformes (Tétras lyre et Gélinotte) et des oiseaux forestiers (Chevêchette, Bondrée et Pic noir).

Le Tétras lyre fréquente les forêts de conifères avec clairières et tourbières. L'ensemble du plateau de Beauregard est considéré comme zone potentielle pour sa reproduction. La zone prairiale entre Les Vaunessins et Colomban a en plus été identifiée comme zone de chant et d'hivernage.

La Gélinotte des bois et le Pic noir sont régulièrement observés sur le plateau.

Le plateau sert également de territoire de chasse pour certains rapaces comme le Faucon pèlerin, qui peut provenir de deux sites de nidification situés à moins de 3 km, ou l’Aigle royal qui se reproduit sur la commune de Manigod (au sud de l’Etale).


La Bondrée apivore, espèce migratrice, fait très probablement partie de l'avifaune nicheuse de ce territoire.

D’après des données bibliographiques, des chanteurs de Chevêchette d’Europe ont été contactés sur deux secteurs en octobre 2009, dans le bois de la Colombière et en lisière de boisement au lieu-dit « Sur les Frêtes ». Aucun indice de nidification n'a été observé, mais il est probable qu'a minima les deux APPB fassent partie intégrante des zones de chasse et peut-être des territoires de nidification de ces oiseaux.

Outre ces 7 espèces d'intérêt communautaire, plus d’une trentaine d'autres espèces d'oiseaux ont été contactées sur le site. Parmi celles-ci, deux figurent sur la liste rouge départementale et la liste rouge des vertébrés terrestres de la région Rhône-Alpes de 2008 (statut : vulnérable) : le Tarier des prés (Saxicola rubetra) et l’Alouette des champs (Alauda arvensis).

De plus, ce site est voisin de la ZPS des Aravis (FR8212023) et des échanges sont très probables.

La présence de tous ces oiseaux est intimement liée aux habitats Natura 2000 et à leur maintien ; il est donc utile que les mesures de gestion qui seront prises dans le cadre de la ZSC (dont le périmètre a été étendu et est identique à celui de la ZPS) soient également menées pour les oiseaux. 

Le plateau est une entité géographique et paysagère unique dans le secteur, avec un relief relativement doux permettant des activités agricoles, sylvicoles et touristiques importantes. L'équilibre entre ces pratiques semble être trouvé, mais des points d'amélioration permettraient de garantir, voire améliorer, le bon état de conservation des oiseaux.

Vulnérabilité

Sur le plateau de Beauregard, les enjeux sont multiples, à la fois économiques, écologiques et touristiques. La présence de l'homme sur ce massif constitue une nécessité pour le maintien de la mosaïque des habitats d'intérêt communautaire. Mais, si les pratiques s'intensifiaient, l'équilibre entre ces enjeux s'en trouverait rompu. En effet :
* la fréquentation touristique (d'été ou d'hiver) peut perturber la tranquillité ou la qualité des espèces;
* des aménagements touristiques mal conçus pourraient avoir un impact irréversible sur le site ;
* certaines pratiques agricoles ou forestières peuvent également s'avérer dangereuses pour le maintien de la qualité d'habitats ou d'espèces d'intérêt communautaire (drainages, pollutions organiques, pistes forestières...).
Il convient donc de rester vigilant et d'aborder ces points régulièrement lors des Comités de pilotage (COPIL).