Logos SINP

FR8301015 - Vallée de l'Allier nord

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : juin 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8301015

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 27/04/2016

Appelation du site : Vallée de l'Allier nord

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2016
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2017
  • ZSC : premier arrêté : 22/04/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 22/04/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 22 avril 2014 portant décision du site Natura 2000 Vallée de l'Allier nord (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,32889 (E 3°19'44'')
  • Latitude : 46,49778 (N 46°29'52'')
Superficie : 4 334,7 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 190 m.
  • Max : 230 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Allier (100%)
COMMUNES : Aubigny, Avermes, Bagneux, Bessay-sur-Allier, Bressolles, Château-sur-Allier, Châtel-de-Neuvre, Chemilly, Contigny, Ferté-Hauterive, Monétay-sur-Allier, Montilly, Moulins, Neuvy, Paray-sous-Briailles, Saint-Léopardin-d'Augy, Saint-Loup, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Toulon-sur-Allier, Trévol, Varennes-sur-Allier, Veurdre, Villeneuve-sur-Allier.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 30%
Prairies ameliorées 26%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 15%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 10%
Pelouses sèches, Steppes 6%
Dunes, Plages de sables, Machair 4%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 2%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 1%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 0%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 0%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 0%

Autres caractéristiques du site

La particularité du site est liée à la divagation de la rivière qui entretient un complexe de méandres et de bras morts à divers stades. On retrouve aux abords de la rivière des formations végétales en constante évolution avec une importante palette d'habitats.

Le maintien de la dynamique fluviale va dépendre des mesures prises afin de limiter l'enfoncement du lit mineur (limitation de l'extraction de granulats, limitation des aménagements, limitation de l'entretien de secteurs de bords de rivière qui entrainent la perturbation de certains habitats...).

La diversité des espèces et habitats est influencée par les pratiques agricoles: l'abandon de l'élevage peut porter préjudice pour le maintien des pelouses et prairies sur sable (enfrichement) donc aux milieux et aux espèces et l'évolution vers des pratiques intensives peut engendrer une régression des habitats naturels.

Qualité et importance

Le site est important en tant que partie intégrante du réseau de sites du val d'Allier découpé en plusieurs tronçons. Le site possède une grande diversité  de milieux due à la dynamique fluviale de l'Allier avec des plages, landes, ripisylves, pelouses, microfalaises... qui se succèdent.  De plus, l'Allier est un axe migratoire important pour plusieurs espèces de poissons migrateurs qui transitent et se reproduisent sur ce site.  La qualité en eau des nappes de la rivière est dépendante de la mobilité de l’Allier. Cette ressource en eau est exploitée par les collectivités et l'agriculture. 
Présence de nombreux périmètres réglementaires liés à la grande biodiversité de l’Allier : une Réserve naturelle du Val d’Allier et 2 APPB (Rivière et Oiseaux nichant au sol).  Présence du SAGE Allier aval

Vulnérabilité

  Le maintien de la dynamique fluviale va dépendre des mesures prises afin de limiter l'enfoncement du lit mineur (limitation de l'extraction de granulats, limitation des aménagements, limitation de l'entretien  de secteurs de bords de rivière qui entraînent la perturbation de certains habitats...). 
  La diversité des espèces et habitats est influencée par les pratiques agricoles : l'abandon de l'élevage peut porter préjudice pour le maintien des pelouses et prairies sur sable (enfrichement) donc aux milieux et aux espèces et l'évolution vers des pratiques intensives peut engendrer une regression des habitats naturels. 

La rectification des méandres, les enrochements, les ponts génèrent une érosion plus importante en aval.
L'extraction de granulats, les cultures intensives, la plantation de peupliers, les décharges et campings sauvages entrainent des risques de banalisation des milieux et des menaces sur la qualité de l'eau.