Logos SINP

FR8301034 - Gorges de la Sioule

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8301034

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 15/06/2017

Appelation du site : Gorges de la Sioule

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2011
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 16/11/2012
  • ZSC : premier arrêté : 23/07/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 23/07/2015
Texte de référence
Arrêté de création du 23 juillet 2015 portant décision du site Natura 2000 Gorges de la Sioule (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,88111 (E 2°52'51'')
  • Latitude : 45,99917 (N 45°59'57'')
Superficie : 3 577 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 283 m.
  • Max : 725 m.
  • Moyenne : 500 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Allier (21%)
COMMUNES : Bègues, Chouvigny, Ébreuil, Jenzat, Mazerier, Saint-Bonnet-de-Rochefort, Vicq.

DEPARTEMENT : Puy-de-Dôme (79%)
COMMUNES : Ancizes-Comps, Ayat-sur-Sioule, Blot-l'Église, Châteauneuf-les-Bains, Lisseuil, Menat, Miremont, Pouzol, Queuille, Saint-Angel, Saint-Gal-sur-Sioule, Saint-Georges-de-Mons, Saint-Gervais-d'Auvergne, Saint-Jacques-d'Ambur, Saint-Priest-des-Champs, Saint-Quintin-sur-Sioule, Saint-Rémy-de-Blot, Sauret-Besserve, Servant, Vitrac.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 68%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 15%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 7%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 5%
Forêts de résineux 3%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 2%

Autres caractéristiques du site

Le site Natura 2000 des gorges de la Sioule est centré sur la rivière Sioule et quelques affluents sur près de 96 kilomètres intégrant des versants escarpés et boisés et les bordures de plateaux agricoles. Dans ce secteur de moyenne montagne la rivière est de régime torrentiel pour s’étendre ensuite sur deux vastes plans d’eau créés par deux barrages hydroélectriques.

Le site recèle un complexe de milieux souterrains d’origine artificielle (2 châteaux, 2 complexes miniers…) et d’un bâti varié (2 châteaux, 1 barrage, 1 moulin…) favorable aux chiroptères.

Réserve géologique (gisement fossilifère)de Menat.



Qualité et importance

Les habitats d’intérêt sont constitués principalement d’habitats forestiers (environ 80% des surfaces d'intérêt communautaire) dont les hêtraies acidiphiles à houx, les forêts de pente, les forêts alluviales à aulne et frêne.

Les milieux ouverts d’intérêt sont concernés principalement par les landes à bruyères et les prairies de fauche.

24 espèces de l’Annexe II de la DHFF sont décrites sur ce site dont 15 sont des espèces liées aux milieux humides ou aquatiques (Oxygastra curtisii, Coenagrion mercuriale, Austropotamobius pallipes, Petromyzon marinus, Lampetra planeri, Salmo salar, Cottus gobio, Triturus cristatus, Bombina variegata, Castor fiber, Lutra lutra, Rhodeus amarus, Lycaena helle, Lycaena dispar, Euphydryas aurinia). 6 espèces sont des chauves-souris, dont 4 sont inféodées au bâti et aux espaces agricoles (Rhinolophus hiposideros, Rhinolophus ferrumequinum, Myotis myotis, Myotis emarginatus) alors que les 2 autres espèces sont plus forestières (Barbastella barbastallus, Myotis bechsteinii).
Des enjeux concernent également les problématiques de gestion forestières (Bombina variegata, Castor fiber, Barbastella barbastallus, Myotis bechsteinii, Buxbaumia viridis, ...).




Vulnérabilité

Les enjeux sont de plusieurs ordres : sylvicole (risque d’exploitation mal adaptée) ; agricole (déprise en fond de vallée ou sur les versants, surexploitation sur les plateaux…) ; touristique ou de loisirs (escalade, nautisme, randonnée pouvant engendrer des dérangements) ou de travaux de tout ordre (routier, minier, ferroviaire, fluvial, hydro-électrique…) sur tous les milieux naturels. Les pressions et activités humaines se concentrent sur les barrages hydroélectriques en fond de vallée et autour des villages situés sur le plateau.