Logos SINP

FR8301055 - Massif cantalien

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8301055

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 01/07/2017

Appelation du site : Massif cantalien

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2012
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/11/2013
  • ZSC : premier arrêté : 01/09/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 01/09/2015
Texte de référence
Arrêté de création du 01 septembre 2015 portant décision du site Natura 2000 Massif cantalien (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,68889 (E 2°41'20'')
  • Latitude : 45,10556 (N 45°06'20'')
Superficie : 6 106 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 260 m.
  • Max : 1 932 m.
  • Moyenne : 1 450 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Cantal (100%)
COMMUNES : Albepierre-Bredons, Brezons, Cézens, Claux, Falgoux, Fau, Laveissière, Lavigerie, Malbo, Mandailles-Saint-Julien, Pailherols, Paulhac, Saint-Clément, Saint-Jacques-des-Blats, Saint-Paul-de-Salers, Saint-Projet-de-Salers.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 45%
Pelouses sèches, Steppes 38%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 7%
Forêts caducifoliées 6%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 2%
Prairies ameliorées 1%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%

Autres caractéristiques du site

Le site Natura 2000 Massif cantalien englobe la partie sommitale du stratovolcan cantalien et se divise en deux parties qui sont séparées par l'emprise de la station de ski du Lioran (qui est exclue du site) : 

-	Partie Ouest dominée par le Puy Mary, ce secteur inclut les crêtes voisines du Puy Mary (qui sont aussi labellisées Grand Site de France depuis 2012),  
-	Partie Est : dominée par le Plomb du Cantal, ce secteur présente un relief moins accentué. 

Le secteur ouest du site « Massif cantalien » s’est doté d’un premier document d’objectifs en 1998. Ce secteur a fait partie des sites expérimentaux (36 sites en France) destinés à tester la démarche Natura 2000 au niveau national. Un second document d’objectifs, validé en 2011, rassemble les entités ouest et est. Le site « Monts et plomb du Cantal » dispose d’un document d’objectifs depuis 2011.

La diversité géologique (grande diversité de la nature des roches : Basalte, Trachytes, Phonolites, Brèches…), les reliefs et le climat expliquent l’exceptionnelle diversité des milieux naturels et notamment agro-pastoraux du massif cantalien. Ces milieux subalpins sont caractérisés par la présence de nombreuses espèces plutôt communes dans les Alpes et les Pyrénées, mais parfois très rares dans le Massif Central. Elles ont trouvé refuge sur les sommets Auvergnats lors du réchauffement du climat consécutif à la dernière période glaciaire. 
Présence de 21 milieux naturels d’intérêt communautaire dont 3 prioritaires qui recouvrent 5380 ha soit 88% de la superficie du site. 

L'importante fréquentation touristique du site (station de ski alpin et accès en téléphérique au Plomb du Cantal, accès routier au Pas de Peyrol) et le maintien d’un pastoralisme extensif sont des problématiques à fort enjeu.

Qualité et importance

Site d’importance pour l’exceptionnelle diversité des habitats agro-pastoraux du montagnard supérieur et du subalpin (localisés sur les Monts du Cantal et les Monts Dore en Auvergne) et la rareté de nombreuses espèces qu’ils abritent.

Vulnérabilité

Fréquentation touristique importante du site (stations de ski alpin et accès en téléphérique sur le plomb du Cantal).

Accès routier au Pas de Peyrol à 1588 m d'altitude (site fréquenté par près de
500 000 visiteurs par an.

Déprise agricole, sols fragiles.