Logos SINP

FR8302007 - Grotte de la Denise

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8302007

Compilation : 30/04/2001

Mise à jour : 21/11/2013

Appelation du site : Grotte de la Denise

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2011
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 16/11/2012
  • ZSC : premier arrêté : 02/10/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 02/10/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 02 octobre 2014 portant décision du site Natura 2000 Grotte de la Denise (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,85556 (E 3°51'20'')
  • Latitude : 45,06028 (N 45°03'37'')
Superficie : 58 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : 840 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Haute-Loire (100%)
COMMUNES : Espaly-Saint-Marcel, Polignac.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts mixtes 29%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 21%
Pelouses sèches, Steppes 20%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 16%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 6%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 5%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 3%

Autres caractéristiques du site

Située en périphérie du Puy-en-Velay, cette colline volcanique de 58 hectares est à cheval sur les communes de Polignac et d'Espaly-Saint-Marcel.
Il s'agit de l'un des premiers espaces naturels en marge de l'agglomération. De ce fait, il est entouré d'habitations sur son flanc Est. Il est fortement fréquenté comme lieu de détente, la colline offrant un panorama exceptionnel sur le bassin du Puy-en-Velay.

L'agriculture est localisée sur la périphérie des autres flancs de la colline. Elle reste une agriculture périurbaine, faiblement implantée. 

Quant à la partie sommitale du site, elle est concernée par des bois de Pins sylvestres.

Deux gîtes d'hibernation de chauves-souris sont localisés sur le site dont une grotte naturelle. 
Parmi les enjeux majeurs du site, on citera ceux liés au maintien des gîtes à chauves-souris (deux gîtes d'hibernation, gîtes de reproduction arboricoles potentiels) et au maintien de la qualité de leur territoire de chasse (bois, prairie de fauche, pelouses sèches, haies...).

Trois problématiques concernent ce site: 
- l'abandon de certaines espèces (forestiers, pelouses sèches)
- la fréquentation
- la destruction de certains habitats (aménagement, intensification des pratiques agricoles).

Qualité et importance

Le site Natura 2000 se caractérise par de nombreuses failles naturelles (failles du bois des Seigneurs) ou plus largement ouvertes (Grotte de la Denise).

La Grotte de la Denise est un souterrain d'origine naturelle. Il s'agit pour la région Auvergne, de l'une des très rares grottes.

Par ailleurs, le site est constitué de nombreux habitats ouverts d'intérêt communautaire (prairies de fauche, pelouses sèches, ...) et d'habitats forestiers originaux (parc d'agrément du XIXème siècle, bois de pins, boulanges) constituant des habitats de chasse pour les chauves-souris.

Vulnérabilité

Parmi les enjeux majeurs du site, oncitera ceux liés au maintien des gîtes à chauves-souris (deux gîtes d'hibernation, gîtes de reproduction arboricoles potentiels) et aumaintien de la qualité de leurs territoires de chasse (bois, prairies de fauche, pelouses sèches, haies).

Trois problématiques concernent ce site :
- l'abandon de certains espaces (forestiers, pelouses sèches),
- la fréquentation,
- la destruction de certains habitats (aménagement, intensification des pratiques agricoles).