Logos SINP

FR8302015 - Site des Grivaldes

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8302015

Compilation : 30/04/2001

Mise à jour : 31/08/2011

Appelation du site : Site des Grivaldes

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2012
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/11/2013
  • ZSC : premier arrêté : 13/04/2007
  • ZSC : Dernier arrêté : 30/01/2017
Texte de référence
Arrêté de création du 30 janvier 2017 portant décision du site Natura 2000 Site des Grivaldes (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,55278 (E 2°33'10'')
  • Latitude : 44,73611 (N 44°44'09'')
Superficie : 510 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 270 m.
  • Max : 620 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Cantal (65%)
COMMUNES : Ladinhac, Lapeyrugue.

REGION : MIDI-PYRÉNÉES
DEPARTEMENT : Aveyron (35%)
COMMUNES : Murols, Saint-Hippolyte.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts mixtes 75%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 15%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%

Autres caractéristiques du site

Gîtes artificiels (8 granges, 3 maisons) correspondant à des gîtes de reproduction ou d'estivage.

La superficie totale du site (territoire de chasse et de transit compris) représente 530,9 ha.

Cette ZSC est répartie sur les communes de Ladinhac et Lapeyrugue dans le Cantal, Murols et Saint Hippolyte dans l’Aveyron, à des altitudes comprises entre 270 m et 620 m entre l'aval et les pentes les plus hautes qui encadrent le Goul, une rivière issue de sources montagnardes contrariée dans le site par un barrage hydroélectrique, qui apporte néanmoins une diversité étonnante de milieux. Le site est essentiellement composé de forêts mélangées de feuillus (majoritairement des chênaies et châtaigneraies) et de résineux (en plantation ou en pinèdes spontanées), couvrant les versants escarpés du Goul. 75 % de la superficie du périmètre est forestière. 

Plus localement, des prairies occupent les reliefs moins pentus ; elles sont fauchées et/ou pâturées, parfois abandonnées. Les espaces agricoles représentent seulement 15 % du site. Ces deux grands types de milieux sont les habitats de chasse des chauves-souris.

Le périmètre inclut également des hameaux de quelques maisons (Molèdes, le Mas) et de nombreux écarts en fermes constituées de nombreux bâtiments (granges, étables, four, appentis ) comme à PlaineCoste, aux Grivaldes, aux Aurières, à Rochechaffraix, au Batut, aux Cazottes…
On note ça et là quelques escarpements rocheux où sont localisées des landes sèches à Callune et Bruyères, qui sont, comme les ripisylves signalées, des habitats d’intérêt européen.

Un réseau important de chemins de randonnée sillonne le site Natura 2000, partant des hameaux pour descendre dans la vallée et remonter sous le couvert des châtaigniers; son entretien est favorisé par l'activité d'un centre équestre
La Loutre d'Europe est une des trois autres espèces de l'Annexe II recensées sur le site; sa présence est ancienne sur le Goul particulièrement à l'aval du barrage, qui constitue un frein à ses circulations vers l'amont, mais ne rend pas impossible les échanges puisque une population est présente au delà. Les habitats rivulaires, notamment en queue de barrage, sont particulièrement propices à sa présence et sa tranquillité. Le Chabot est une autre espèce de l'Annexe II qui bénéficie de l'attractivité de la rivière.
Le Lucane cerf-volant possède une bonne répartition et probable densité élevée sur le site du fait d'un état des peuplements feuillus qui lui est favorable.

Qualité et importance

Site de reproduction majeur pour le Grand Murin (un des deux seuls gîtes de reproduction connu dans le Cantal, un des rares du Nord Aveyron) en situation isolée et zone de sympatrie avec le Petit Murin, dont les premières colonies connues au Sud sont distantes de plusieurs dizaines de kilomètres.
Site de reproduction majeur pour le Petit Rhinolophe en métapopulation de niveau départemental pour le Cantal et l'Aveyron.
Le site accueille 18 espèces de chiroptères (dont 6 de l'Annexe II et 12 de l'Annexe IV) sur un cortège de 27 pour le Cantal et l'Auvergne.
Il est un corridor écologique majeur pour la pénétration vers le cœur du Cantal, et comme lien entre les populations animales (notamment de chiroptères) dont d'autres bastions sont connus en amont (Coteaux secs de Cros- de-Ronesque et de Raulhac, SIC  FR 830 1061  ) et en aval (Haute vallée du Lot entre Espalion et Saint-Laurent d'Olt et gorges de la Truyère, basse vallée  du Lot et le Goul, SIC FR 730 874)

Vulnérabilité

Des risques concernant  la disparition de gîtes (changement d'affectation –logement dans les granges; travaux dans les combles ou obturation des entrées…) ou l'altération de territoires de chasse (enfrichement des prairies, des sous-bois clairs; coupes rases, changement de peuplements –enrésinement ; intensification des pratiques défavorables aux insectes proies…) sont perceptibles.