Logos SINP

FR8302034 - Vallées de l'Allanche et du Haut Alagnon

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8302034

Compilation : 15/06/2015

Mise à jour :

Appelation du site : Vallées de l'Allanche et du Haut Alagnon

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/05/2016
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2016
  • SIC : Première publication au JO UE : 12/12/2017
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2017
  • ZSC : premier arrêté :
  • ZSC : Dernier arrêté :
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,91700 (E 2°55'01'')
  • Latitude : 45,20400 (N 45°12'14'')
Superficie : 1 569,6 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Cantal (100%)
COMMUNES : Albepierre-Bredons, Allanche, Celles, Chalinargues, Chapelle-d'Alagnon, Chastel-sur-Murat, Chavagnac, Dienne, Ferrières-Saint-Mary, Joursac, Landeyrat, Laveissière, Marcenat, Murat, Neussargues-Moissac, Peyrusse, Pradiers, Sainte-Anastasie, Ségur-les-Villas, Vernols, Virargues.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts mixtes 35%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 30%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 20%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 10%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 5%

Autres caractéristiques du site

Le site correspond à environ 230 Km de cours d’eau formant un chevelu important situés dans un sous bassin versant de l’Alagnon jusqu'à Massiac qui comptabilise une superficie de 429 km² avec un réseau hydrographique de 327,755 km au total, lui-même constitué de 83 cours d’eau. L'Alagnon est le cours d'eau principal, il est en partie classé en première catégorie piscicole (salmonidés dominant) comme tous ses affluents.

Au niveau géologique, le bassin versant du site est localisé sur des formations volcaniques localement recouvertes par des roches superficielles quaternaires. L’érosion glaciaire a contribué à l’élargissement de la vallée et à l’apport de matériaux morainiques jusqu’aux environs de Neussargues-Moissac. Dans la partie intermédiaire et aval, les formations géologiques les plus représentées sont d’âge primaire (gneiss, schistes).

Le bassin versant du site est caractérisé par une altitude moyenne de 1078 m, allant de 549 et 1841 m. Au niveau climatique, côté Ouest, les influences océaniques sont prépondérantes avec une pluviosité étagée selon l’altitude alors que le côté Est du bassin versant est caractérisé par des précipitations plus faibles.

La présence de 2 espèces animales de l’annexe 2 de la Directive habitats (Loutre et Ecrevisse à pattes blanches) a justifié la désignation du site, intérêt écologique qui se renforce par la présence de 3 poissons : le Chabot, la Lamproie de planer, le Saumon, eux-mêmes figurant sur la liste de l’annexe 2. 

Le site présente aussi 12 habitats (ou « sous-habitats ») naturels ou semi-naturels dominants dont 4 d'intérêt communautaires dont deux habitats forestiers d'intérêt prioritaire. Le site présente un intérêt d’autant plus important que les forêts de Frênes et d’Aulnes s’étendent à priori sur une part non négligeable des habitats naturels présents sur le site inventorié. Les superficies des habitats naturels restant à préciser.

Le maintien et les améliorations de la qualité du milieu qui les abritent sont primordiaux, qu’il s’agisse de la physico chimie des eaux ou de l’intégrité physique du cours d’eau (berges, substrats…).

Les perturbations éventuelles sur les espèces, sont de nature variée et concernent l’ensemble des activités : rejets domestiques diffus, assainissement insuffisant, instabilité de berges, dégradation de ripisylves, modifications de substrats, rejets de laiteries, drainage des zones humides, piétinement du bétail, épandage de lisiers…

Des menaces plus spécifiques à chacune des espèces sont également identifiées : problème de collision pour La loutre, concurrence avec l’écrevisse invasive pour l’Ecrevisse à pattes blanches.

Qualité et importance

Pour les 2 espèces qui ont été déterminantes pour la désignation du site, La loutre et l’Ecrevisse à pattes blanches, mais aussi pour les 3 poissons inscrits à l’annexe 2 de la Directive Habitats, le maintien et les améliorations de la qualité du milieu qui les abrite sont primordiaux, qu’il s’agisse de la physico chimie des eaux ou de l’intégrité physique du cours d’eau (berges, substrats…).

Pour rappel, l'importance du site est connectée à l'enjeu régional de préservation de ces deux espèces patrimoniales dans les cours d'eau d'Auvergne, et à la responsabilité forte de notre région pour leur état de conservation.

Vulnérabilité

Aucune information disponible