Logos SINP

FR8302041 - Vallées de la Cère et de la Jordanne

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR8302041

Compilation : 15/12/2012

Mise à jour : 21/12/2015

Appelation du site : Vallées de la Cère et de la Jordanne

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/05/2016
  • pSIC : dernière évolution : 31/05/2016
  • SIC : Première publication au JO UE :
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 31/05/2016
  • ZSC : premier arrêté :
  • ZSC : Dernier arrêté :
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,64434 (E 2°38'39'')
  • Latitude : 45,06450 (N 45°03'52'')
Superficie : 202,6 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : AUVERGNE
DEPARTEMENT : Cantal (100%)
COMMUNES : Arpajon-sur-Cère, Aurillac, Giou-de-Mamou, Lascelle, Mandailles-Saint-Julien, Polminhac, Saint-Cirgues-de-Jordanne, Saint-Jacques-des-Blats, Saint-Simon, Thiézac, Velzic, Vézac, Vic-sur-Cère, Yolet.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 50%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 40%
Forêts (en général) 10%

Autres caractéristiques du site

Le site Natura 2000 FR8302031 est issu de la scission d'un vaste site régional, désigné pour la loutre (espèce d'intérêt communautaire) afin de faciliter l'appropriation par les acteurs et les conditions de la concertation. 

Le site correspond à environ 69 Km de cours d’eau sur deux rivières, la Cère et la Jordanne, qui s'écoulent en parallèle dans une direction Sud-Ouest depuis leur source située à 1200 m d'altitude jusqu'à leur confluence au Sud d'Aurillac, à une altitude de 600 mètres environ. Le site est en partie dans le Parc Naturel Régional d'Auvergne dans son secteur amont et se prolonge vers l'aval jusqu'aux villes d'Aurillac et d'Arpajon sur Cère. Il s’étend sur un total de 14 communes.

Au niveau climatique, le site (amont du bassin particulièrement) est caractérisé par une tendance continentale par ses températures et atlantique par ses précipitations. Le gradient de température lié à l'altitude provoque d'ailleurs des précipitations abondantes sous forme de pluie ou de neige. Ce phénomène influe sur le débit des cours d'eau.  Les hivers sont froids et humides et les étés chauds et secs à Aurillac. 

Au niveau géologique, les bassins versants de ces rivières sont localisés sur des formations volcaniques (basaltes et brèches) modelées par l’érosion glaciaire qui a creusé des cirques en tête de bassin et des vallées en auge à fond plat. Certains affleurements peuvent toutefois laisser apercevoir quelques roches du socle originel comme le gneiss.

La présence de 3 espèces animales de l’annexe 2 de la Directive habitats (Loutre, Chabot et Lamproie) a justifié la désignation du site, intérêt écologique qui se renforce par la présence de l’Ecrevisse à pattes blanches sur un affluent de la Jordanne, autre espèce inscrite à l’annexe II de la Directive Habitats et à prendre en considération. Le site présente aussi 3 habitats naturels forestiers d'intérêt prioritaire ou communautaire. 

Le maintien et l'amélioration de la qualité de l'écosystème rivière qui les abritent sont primordiaux, qu’il s’agisse de la physico chimie des eaux ou de l’intégrité physique du cours d’eau (berges, substrats…).

Sans que l'on puisse parler de désordres majeurs connus sur ce linéaire, la menace consiste surtout dans la répétition de petites nuisances ponctuelles dont l'accumulation affaiblit progressivement la qualité de ce milieu (absence ou mauvais entretien de ripisylve, rejets domestiques diffus, épandage de lisiers et fumiers, piétinement par le bétail, traversées de rivière). Au sujet de la Loutre,  il faut signaler le risque de mortalité lié à des collisions avec des voitures.

Qualité et importance

Pour les 3 espèces qui ont été déterminantes pour la désignation du site, La loutre et le chabot et la Lamproie, mais aussi éventuellement pour l'écrevisse à pattes blanches présente à proximité, le maintien et les améliorations de la qualité du milieu qui les abrite sont primordiaux, qu’il s’agisse de la physico chimie des eaux ou de l’intégrité physique du cours d’eau (berges, substrats…).

Pour rappel, l'importance du site est connectée à l'enjeu régional de préservation de ces espèces patrimoniales dans les cours d'eau d'Auvergne, et à la responsabilité forte de notre région pour leur état de conservation.

Vulnérabilité

Aucune information disponible