FR9101355 - Montagne de la Margeride

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2020.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 21/01/2021 (à partir de la base : octobre 2019)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9101355

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 28/11/2019

Appelation du site : Montagne de la Margeride

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/04
  • ZSC : premier arrêté : 25/03/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 25/03/2011
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,43306 (E 3�25'59'')
  • Latitude : 44,84917 (N 44�50'57'')
Superficie : 9 400 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 1 120 m.
  • Max : 1 486 m.
  • Moyenne : 1 200 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : LANGUEDOC-ROUSSILLON
DEPARTEMENT : Lozère (100%)
COMMUNES : Lajo, Malzieu-Forain, Paulhac-en-Margeride, Saint-Denis-en-Margeride, Sainte-Eulalie, Saint-Paul-le-Froid, Saint-Privat-du-Fau.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 23%
Forêts caducifoliées 18%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 12%
Forêts de résineux 12%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 11%
Pelouses alpine et sub-alpine 9%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 7%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Prairies ameliorées 2%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Forêts mixtes 1%
Autres terres arables 1%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 1%

Autres caractéristiques du site

Le site Natura 2000 de la Montagne de la Margeride occupe la crête d’un massif montagneux granitique. Situé entre environ 1 100 et 1 500 m d’altitude, le climat qui y règne est de type montagnard. Le site a la responsabilité de protéger des habitats d’intérêt communautaire variés (hêtraies, landes, pelouses, prairies naturelles de fauche, habitats liés aux cours d’eau) et en tout premier lieu les habitats de tourbières qui présentent un enjeu exceptionnel sur ce territoire. Le site abrite également plusieurs espèces d’intérêt communautaire : deux bryophytes présentant un très fort enjeu, le Damier de la Succise, la Loutre(Lutra lutra)  et plusieurs chauves-souris.

La gestion des espaces sur le site est très partagée entre l’agriculture et la sylviculture, entre le domaine public et le domaine privé. L’agriculture y est une agriculture d’élevage de bovins et ovins. Le pastoralisme entretien la majorité des milieux ouverts du site (landes, pelouses et zones humides), le sylvopastoralisme est pratiqué (notamment sous les pineraies de pins sylvestres) et la production de fourrage se fait en partie sur des prairies naturelles d’intérêt communautaire. Les enjeux principaux sont donc de maintenir une agriculture extensive sur le site et de poursuivre les efforts pour une meilleure prise en compte de son rôle dans la préservation des habitats et des espèces.

La sylviculture s’est développée en parallèle de la déprise agricole. Son empreinte sur le site se traduit notamment par la présence d’importantes surfaces de plantations de résineux et par des forêts autochtones (notamment les hêtraies) jeunes et activement gérées. Les enjeux principaux sont donc la préservation des hêtraies acidiphiles et la mise en place d’un réseau d’arbres sénescents et de bois mort, favorable à la faune forestière en général.

La qualité de l’environnement « naturel » sur le site est un atout mis en avant dans les politiques de développement local sur ce territoire. Natura 2000 et sa démarche de conciliation de la conservation du patrimoine naturel avec les activités humaines locales trouve donc un écho particulier sur ce territoire.

Qualité et importance

La Margeride est une longue échine granitique au climat montagnard ayant permis le maintien de tourbières remarquables. On trouve des tourbières à Bouleau nain (espèce artique) qui atteint sa limite maximale d'extension vers le sud -ouest de l'Europe, en aire disjointe par rapport à son aire de répartition générale. De nombreuses espèces rares et protégées (Saule des Lappons, Drosera) ajoutent à l'intérêt biologique des tourbières. L'intérêt du site de la Margeride tient aussi à  un ensemble représentatif et fonctionnel de plusieurs tourbières où de nombreux faciès peuvent se rencontrer assurant un bon maintien de la biodiversité qui leur est liée.

Vulnérabilité

Ce sont des milieux extrêmement sensibles au drainage et au surpâturage.
 L'avenir de l'agriculture et l'évolution des pratiques constituent des enjeux importants au regard de la conservation des habitats et des espèces d'intérêt communautaire.